Des petits hommes verts en Irlande?

Des ovnis ont été signalés au large des côtes du comté du Kerry par plusieurs pilotes de ligne. Ces rencontres du 3e type sont prises très au sérieux par l’Irish Aviation Authority qui a diligenté une enquête sur ces étranges lumières vives.

Selon la BBC qui révèle l’info, tout a commencé le vendredi 9 novembre à 6h47 du matin (heure locale) lorsqu’une pilote d’un vol British Airways, effectuant la liaison Montréal-Londres, demande à la tour de contrôle si des exercices militaires sont en cours. Réponse négative de sa part.

La pilote affirme pourtant avoir aperçu « une lumière très vive ». Elle se serait approchée du bord gauche de son avion avant « de virer rapidement vers le nord », rapporte la BBC.

Des vitesses de Mach 2 atteintes !

Un peu plus tard, c’est un pilote de Virgin Atlantic, reliant Manchester à Orlando, qui a évoqué avoir observé quelque chose de similaire sur le même canal radio.

Selon lui, « Plusieurs objets très brillants suivaient une même sorte de trajectoire », a-t-il expliqué aux contrôleurs.

Selon le journal, il aurait ainsi vu « deux lumières vives se déplacer très rapidement », à l’avant gauche de l’appareil qu’il pilotait. Celles-ci se déplaçaient à la vitesse astronomique de Mach 2, soit presque 2.500 km/h (deux fois le mur du son).

Enfin, un troisième pilote de la compagnie Norwegian Air, effectuant la liaison New York-Shannon, a rejoint la conversation radio. Il a tout simplement dit être « rassuré de ne pas être le seul à les avoir aperçu. »

Il pourrait s’agir… d’étoiles filantes

D’après Apostolos Christou, astronome à l’Observatoire d’Armargh en Irlande du Nord, « ce que les pilotes ont vu est probablement de la poussière entrant à grande vitesse dans l’atmosphère terrestre. C’est ce qu’on appelle plus communément des étoiles filantes ».

« Il apparaît que la matière en question était très brillante, donc cela devait être un gros morceau, de la taille d’une noix ou d’une pomme », ajoute-t-il dans des propos relayés par la BBC. « Le mois de novembre a tendance à être animé par ce type d’activité aérienne », précise-t-il. Comme dirait Shakespeare :« Beaucoup de bruit pour rien » ?

Pas pour l’Irish Aviation Authority (IAA), chargée du transport aérien en Irlande, qui a tout de même démarré une enquête « prenant en compte des rapports d’un petit nombre d’appareils sur une activité aérienne inhabituelle ce vendredi » (sic).

Des rapports qui seront examinés dans un processus d’investigation confidentiel. L’IAA ne devrait donc pas apporter de commentaires à ce sujet tant que l’enquête est en cours. Sans doute vaut-il mieux !

(avec AFP et Reuters)

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY