Des décisions après le drame en Nouvelle-Zélande

Nous sommes tous bouleversés par l’attaque terroriste qui aura fait de 49 personnes et de nombreux blessés à Christchurch. Les extrémistes de tout bord sont à bannir. La Première ministre de Nouvelle-Zélande a promis de durcir la législation sur la détention des armes à feu.

Un meurtre épouvantable dans deux mosquées

Deux attentats terroristes perpétrés vendredi 15 Mars dans la ville de Christchurch, située au Sud de la Nouvelle-Zélande, ont fait au moins 49 morts et 40 blessés graves.

L’Australien, responsable de cette attaque odieuse, âgé de 28 ans, avait obtenu une licence d’armes à feu de «catégorie A» en novembre 2017. Le mois suivant, il a acheté sans problème, cinq armes qui lui ont permis de commettre ces meurtres.

Modification de la législation sur les armes à feux

Jacinda-Ardern, la première ministre s’est engagée à durcir la législation sur les armes à feux.

Pourtant, la Nouvelle-Zélande avait déjà renforcé ses lois sur les armes pour restreindre l’accès aux fusils semi-automatiques en 1992, après qu’un homme souffrant de maladie mentale ait abattu 13 personnes dans la ville d’Aramoana, dans le sud du pays.

Mais les lois sur les armes à feu sont encore trop laxistes par rapport à l’Australie voisine, qui a instauré un régime de contrôle des armes très strict à la suite d’un massacre similaire en 1996.

En 2014, la police néo-zélandaise avait estimé à 1,2 million le nombre d’armes à feu légales appartenant à des civils, soit environ une personne sur quatre, soit deux fois plus que le nombre d’armes à feu par habitant en Australie.

Les services de sécurité sont en alerte

La première ministre  a indiqué : « J’ai demandé à nos agences de travailler rapidement pour déterminer s’il existait une activité, sur les réseaux sociaux ou autre, qui aurait dû déclencher une réaction. Ce travail est déjà en cours. »

Les attaques ont déjà été décrites comme des actes venant de suprémacistes blancs et de xénophobes contre des immigrants et des musulmans. Pour information, la population s’identifiant comme musulmane se situe à un peu plus de 1% de la population totale.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY