Des croisières dans le Pacifique qui jouent de malchance

Les navires de croisière sont aujourd’hui construits pour offrir non seulement du confort aux passagers mais également assurer une haute sécurité. Mais de temps en temps, les problèmes arrivent en série … trois problèmes ont été signalés durant la même période dans les eaux du Pacifique.

Le Norwegian Star a dû être remorqué avec ses 2.000 passagers

Le Norwegian Star de la compagnie Norwegian Cruise Line (NCL) a subi un problème technique entre l’Australie et la Nouvelle Zélande. Le navire a quitté Sydney pour Auckland le 6 Février.

Norwegian StarSes moteurs se sont arrêtés quatre jours après. Aucune réparation n’a pu être effectuée à bord. Le navire était à la dérive et impuissant. Des remorqueurs sont tout de même arrivés et ont pu tirer le navire vers le port de Melbourne 24h plus tard.

Une sympathique compensation offerte par la compagnie

Tous les passagers ont reçu un remboursement complet, ainsi qu’un crédit futur de 50% pour une future croisière Tous les passagers débarquant à Melbourne ont obtenu un crédit allant jusqu’à 350 USD par personne pour prendre un vol sur Auckland.

D’autres ont obtenu une aide pour assurer leurs frais de modification de billet s’ils souhaitaient revenir chez eux. Mais il semble que de nombreux passagers voulaient poursuivre leur croisière.

La compagnie présente ses excuses mais …

NCL a remercié ses clients pour leur compréhension et leur patience dans une situation « très inhabituelle et sans précédent ». Cependant, un média australien a indiqué que le navire avait connu un problème avec son système de propulsion près de l’Indonésie sur une croisière précédente et plusieurs escales ont dû être annulées pour atteindre Sydney. Il y avait donc un précédent !

Seabourn EncoreLe Seabourn Encore est entré en collision avec un navire de fret

Des vents violents dans le port de Timaru en Nouvelle-Zélande ont brisé les amarres du MV Seabourn Encore, il y a quelques jours. Malheureusement le navire est entré en collision avec un autre navire amarré dans le port.

Le navire n’a pas subi d’importantes avaries. Selon des passagers, ‘le navire est intact bien que légèrement bosselé là où le choc a eu lieu ». Aucun blessé n’a été signalé et tout le monde à bord va très bien.

Le Seabourn Encore est un bateau tout neuf

Seabourn Encore est le plus récent navire de croisière de luxe, après avoir été baptisé le 7 Janvier 2017. Les 600 passagers disposent tous d’un balcon. Le navire faisait un circuit de 16 nuits et avait quitté Sydney le 2 Février dernier. Le Seabourn Encore a été inspecté et autorisé à naviguer par les autorités. Il est reparti pour sa prochaine escale à Akaroa, en Nouvelle Zélande.

Ponant AustralUn des bateaux de la compagnie Ponant heurte des rochers

L’Austral a fait l’objet d’une enquête pour la deuxième fois en un mois après avoir heurté un rocher à Milford Sound près de l’île Stewart. La troisième plus grande ile de Nouvelle Zélande. L’Austral n’aura subi que des dommages mineurs à la coque.

Ponant propose deux croisières sur L’Austral dans les eaux de Nouvelle-Zélande. Le navire accueille un maximum de 260 passagers. On compte, sur ce navire de luxe, 132 cabines et deux restaurants à bord.

Dans ces trois cas, on ne déplore aucun blessé, ce qui est le plus important. Ces incidents sont tout de même très rares mais bizarrement, ils se sont produits dans la même période. Croisons les doigts…

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY