Des conseils pour voyager ?

On a parfois du mal avec les Communiqués de Presse ! Sans mettre en cause la bonne volonté de ceux et celles qui les envoient, on se pose néanmoins des questions sur la réflexion qui se cache (et souvent très bien !) derrière eux.

C’est ainsi que nous venons de recevoir un C.P. de Tourlane, que -nous l’avouons- nous ne connaissions pas. Et on peut lire en introduction (et donc hors C.P.) ce titre :

« Comment réaliser un voyage de plusieurs escales en toute sécurité ? »

Déjà, on se pose la question : un voyage en plusieurs escales, ce n’est pas si fréquent. Avec zéro ou une escale, c’est l’énorme majorité des cas. Ensuite on peut lire 8 conseils, dont vous jugerez vous-mêmes de la pertinence.

    1. Emportez suffisamment de masques. D’accord, c’est l’ABC par les temps qui courent. Mais soit on est dans une région densément peuplée, et on trouve des masques dans tous les magasins, soit on va dans le désert, et le masque n’est pas vraiment utile.
    2. Mangez et buvez avant votre voyage. Pour un voyage d’une heure ou deux en avion, c’est utile, vu l’absence de service à bord. Mais pour un voyage « de plusieurs escales », il vous faudra déjà boire et manger beaucoup pour constituer des réserves… Ce qui s’accompagnera aussi de l’utilisation des toilettes… Et vous pourrez aussi manger et boire après.
    3. Emportez des barres énergétiques. On ne voit pas bien de prime abord pourquoi, mais soit.
    4. Ici, on atteint le comble de l’inexpérience: Embarquez en dernier et choisissez un siège côté hublot. Le but, y est-il dit, c’est d’avoir le moins de contact possible avec les autres passagers. Signalons quand même que côté hublot ou côté couloir, on n’aura jamais qu’un seul voisin : c’est la place du milieu qui est mauvaise. En plus, il faut encore en avoir la possibilité lors de la réservation. Et enfin, faire se lever deux personnes assises à leur place dans un avion rempli pour atteindre la place au hublot, ce n’est pas vraiment éviter le contact.
    5. Consulter les sites web des aérogares et gares. Si on veut, mais de toute manière le passager n’aura d’autre choix que de suivre les instructions une fois à l’intérieur.
    6. Régulez vos distances avec les autres voyageurs. C’est une mesure qui existe partout, et qui s’appelle la distanciation physique (et non sociale ! ça n’a rien à voir !)
    7. Réservez un transfert d’hôtel. Ça, c’est une bonne idée. L’agent de voyage le recommande souvent, le propose, le fait.
    8. Prenez connaissance de conditions d’entré et de transit. On a envie de dire que c’est élémentaire.

Dans tout cela, il manque une recommandation essentielle, qui aurait sans doute couvert toutes les autres: passez par une agence de voyages ! Du coup, je me suis demandé qui était Tourlane, et j’ai donc ouvert le C.P. qui suivait. Et là, on peut lire :

Fondée à Berlin en 2016, Tourlane est l’un des premiers fournisseurs en ligne pour l’organisation de vacances de rêve sur-mesure. L’entreprise associe une technologie exclusive à la connaissance de nos Experts de Voyage qualifiés et permet la planification et la réservation de voyages de plusieurs jours de manière personnalisée pour les voyageurs. Ces derniers peuvent choisir entre des itinéraires entièrement sur-mesure, préparés et qualifiés par des experts de voyage dans plus de 50 destinations à travers le monde. www.tourlane.fr

N’est-ce pas curieux qu’une agence de voyages, fut-elle en ligne, ne préconise pas avant tout aux passagers de monde entier de passer par un professionnel ?

Tout ceci est dit, de notre part, sur un ton un peu moqueur, nous espérons qu’on ne nous en tiendra pas rigueur. Il vaut d’ailleurs mieux communiquer, même de façon imparfaite, que de ne pas communiquer. Et tout ceci aura au moins eu le mérite de nous faire réfléchir (un peu).

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY