Dernière ligne droite pour la construction du Commandant-Charcot

Le Commandant-Charcot, futur navire de haute exploration polaire, hybride électrique propulsé au GNL (Gaz Naturel Liquéfié) de la compagnie PONANT est arrivé à Saint-Nazaire pour l’installation de ses systèmes de propulsion.

Après des travaux d’armement sur le chantier norvégien de Vard à Søviknes, Le Commandant-Charcot est arrivé le mardi 21 juillet à Saint-Nazaire, pour être mis en cale sèche dans la forme Joubert. Les travaux d’installation des systèmes de propulsion ont été confiés au département naval d’Eiffage Énergie Systèmes-Clemessy Services.

Les deux Azipod® ABB (Azimuthing electric podded drive), livrés plus tôt sur le chantier, sont des moteurs électriques de propulsion entraînant 5 pales d’hélice dont l’ensemble peut pivoter sur 360°. Ils fourniront la poussée requise dans toutes les directions pour une grande manœuvrabilité, notamment dans les zones extrêmes polaires que parcourra le navire.

En parallèle de cette installation, des travaux de peinture seront également effectués sur la coque du navire. Le Commandant-Charcot rejoindra ensuite le chantier de Søviknes où les travaux d’armement seront finalisés pour une livraison prévue en 2021.

Doté de 135 cabines, Le Commandant-Charcot sera le premier navire de haute exploration polaire, hybride électrique et fonctionnant au GNL. Cette innovation majeure s’inscrit profondément dans l’engagement dont fait preuve la compagnie pour un tourisme durable avec un impact environnemental minimisé.

PONANT a décidé de mettre Le Commandant-Charcot à la disposition de la communauté scientifique. « Navire d’opportunité», il sera équipé d’infrastructures (laboratoires, cabines) et de matériel mis à la disposition des scientifiques. Il offrira ainsi une plateforme d’observation, de recherche et d’analyse unique au monde pour étudier l’eau, l‘air, la glace, la biodiversité de ces régions polaires extrêmes.

Avec Le Commandant-Charcot, PONANT continue à consolider son expertise polaire, riche de 20 ans d’expérience et reste fidèle à sa philosophie. Il permettra à la compagnie de maintenir une activité raisonnée, conformément à ses engagements auprès des associations IAATO, AECO ou encore Le Cercle Polaire, avec des protocoles de débarquement et itinéraires uniques, pour des sites préservés, uniquement accessibles aux navires de petite capacité.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY