Découverte – Destination (23): Lakshadweep

Minicoy Island in Lakshadweep © India.com

Cet archipel presque inconnu est situé dans ce que les Indiens appellent « la mer d’Arabie », partie de l’océan Indien. Il est composé de 36 atolls et massifs de coraux, au large des côtes du Kerala, tout au sud du sous-continent indien. Les îles les plus proches sont à 150 km de la terre, les plus éloignées à 300 km. Elles abritent environ 65.000 habitants, dont beaucoup connaissent un peu d’anglais, outre leurs langues issues du malayalam parlé au Kerala, ou pour l’île de Minicoy des dialectes proches de ceux parlés aux Maldives.

La population est musulmane, en conséquence de quoi, lors du partage des Indes britanniques, l’archipel fut pour peu de temps rattaché au Pakistan, malgré la distance qui les sépare. Mais Nehru, alors Premier Ministre de l’Inde, y envoie l’armée indienne, et s’approprie les îles à la grande indifférence du Pakistan.

Depuis 1949 ; Lakshadweep fait partie de l’Union indienne. Pourtant, les musulmans les plus intégristes réclament leur rattachement au Pakistan, tandis que d’autres veulent l’indépendance, comme l’ont obtenue les Maldives.

L’archipel est, en apparence du moins, un véritable paradis fait de lagons turquoise ou émeraude, de plages de sable blanc, de récifs coraliens. Tout cela fait rêver, mais hélas, ce n’est pas si simple de se rendre à Lakshadweep : il faut une autorisation !

Le plus facile, c’est faire d’abord une réservation dans un hôtel local, et l’hôtelier s’occupe alors de remplir pour vous les formulaires et de vous obtenir l’autorisation. Les clubs de plongée peuvent apparemment vous aider aussi.

Il vous restera alors à prendre un avion au départ de Cochin, au Kerala, en évitant la mousson qui commence à la mi-mai et dure quatre mois et demi. Il vous amènera sur le seul aéroport de l’archipel, sur l’île d’Agatti, toute en longueur et juste assez large que pour y installer une piste. De là, il vous faudra expérimenter les ferries indiens pour aller d’une île à l’autre.

Les principaux lieux de villégiature se trouvent sur les îles d’Agatti, Bangaram et Kadmat. Agatti est peut-être la plus jolie des 36 îles avec ses quelques kilomètres de plages dédiées aux bains de soleil, à la pèche, au kayak et aux promenades en bateau dans le lagon.

Sur Bangaram vous trouverez un luxueux hôtel qui occupe seul cette île, et vous pourrez (comme sur toutes les autres îles d’ailleurs) vous initier à la plongée sous-marine. Kavaratti est la capitale administrative et aussi une importante base de la Marine indienne.

Enfin, l’île la plus au sud, Minicoy, est assez différente des autres, plus proche géographiquement des Maldives que du reste de l’archipel. Il faut assister là aux danses traditionnelles en costumes colorés et au son des tamtam.

Sur le chemin du retour, procurez-vous de l’huile de coco de Kadmat ou du pickles de poisson de Karavatti : c’est du souvenir en pot !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY