Découverte – Destination (17): Zil Elwannyen Sesel

À deux ou trois cent kilomètres de la pointe nord de Madagascar, entre les Comores au Sud-Ouest et les Seychelles au Nord-Est se trouve l’archipel des Îles Extérieurs. Lisez lentement leur nom local: Zil Elwannyen Sesel, vous reconnaîtrez peut-être les mots français Les îles éloignées Seychelles ; voilà vous parlez créole. Entre elles et les Seychelles, à une exception près, il y a pourtant près de 1.000 km d’océan Indien, mais que sont 1.000 km dans un océan ?

64 îles, îlots et atolls composent l’archipel, les principales étant Aldabra, Amirante et Farquhar ; d’autres ont des noms poétiques, comme les îles Poivre, le groupe des îles Alphonse, l’île de l’Assomption, l’île aux Cendres, l’île du Trou ou encore l’atoll Providence.

C’est Vasco de Gama qui a découvert ces îles en 1502. Elles ne sont pas indépendantes mais bien sous l’administration très peu soucieuse des Seychelles, archipel ayant obtenu son indépendance en 1976. Mais elles sont géographiquement une « destination », selon la liste « widespread recognition as the standard of countries and territories that are of significant interest, as distinct destinations, to serious travelers. » Site non-officiel mais néanmoins très utilisé par les chasseurs de destinations, les collectionneurs de cachets originaux et exceptionnels sur les passeports.

Destination à part, parce qu’elles ne sont pas situées sur le grand plateau sous-marin qui porte des Îles Intérieures aujourd’hui appelées Seychelles, comme celle de Mahé, par exemple. Et contrairement à cette dernière, les îles Extérieures sont des atolls, entourés d’une barrière de corail, d’origine volcanique très ancienne.

Au 18e siècle, ces îles étaient françaises. Rage de Napoléon quand les Britanniques les annexent en 1811, avec l’ensemble des Seychelles, pour regrouper le tout avec l’archipel des Chagos, jusqu’à l’indépendance en 1976. Les Chagos restent donc le dernier « territoire britannique de l’océan Indien », avec sa base aérienne située au centre du triangle Madagascar-Inde/Sri Lanka-Indonésie.

La base de Diego Garcia a fait parler d’elle lors de la disparition tragique du vol 370 de la Malaysian Airlines en 2014, puisqu’on y a retrouvé des débris de l’avion, et que l’on a soupçonné une attaque de missile ou de chasseurs venant de Diego Garcia. Ce qui d’ailleurs n’explique pas ce que cet avion faisait là alors qu’il devait se rendre en Chine.

Un peu plus de 1000 habitants résident sur ces îles, où rien ne pousse, et où le plus crucial problème est de trouver de l’eau douce. L’aéroport, seul lien avec les Seychelles, se situe sur l’île d’Astove, au centre de l’archipel qui s’étire quand même sur 500 km de long.

Cependant l’île Desroches, que je n’ai pas encore citée, est seulement à une heure d’avion de Mahé, et elle possède aussi son aéroport. Desroches est donc proche de la civilisation touristique, tout en faisant partie, géographiquement et géologiquement des Îles Extérieures.

Tout le confort s’y trouve, dont un hôtel Four Season’s par exemple. Les Tour-opérateurs ne se privent pas de programmer cet endroit paradisiaque, où vous pouvez, comme aux Galapagos, caresser les tortues géantes qui viennent sur les plages de sable blanc.

Une prochaine destination de vacances ?

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY