Découverte – Destination (12): Chypre du Nord (mais très peu)

Famagouste s’appelle aujourd’hui Çanakkale . C’était jadis, avec Nicosie, Larnaca, Paphos, une des villes chypriotes où il faisait bon vivre. Varosha, surtout, quartier sud de Famagouste, était une superbe station balnéaire.

Mais à l’été 1974, la Turquie décide que l’île bilingue devient trop grecque à son goût, et envoie ses parachutistes à Varosha. Les Chypriotes grecs laissent tout et s’enfuient de la plus belle plage de Chypre. Libération pour les uns, invasion pour les autres…

Après des décennies d’affrontements assez chauds, les deux communautés de l’île se parlent à peine. Elles commencent à trouver de timides solutions aux problèmes, de chaque côté de la « zone tampon » inventée pour que, justement, on ne se tamponne pas.

Il est un fait que l’île, peuplée comme toute la Méditerranée orientale de Grecs, est ensuite passée dans le giron de l’empire ottoman. Les Turcs y ont débarqué depuis bien longtemps. Mais en 1925, Chypre devient une colonie britannique, et les Britanniques vendent des parcelles de terre à Varosha et ailleurs à ceux qui pouvaient se les offrir : des Grecs. Voilà pour l’histoire.

Aujourd’hui, Varosha est une ville-fantôme, interdite d’accès, complètement couverte de poussière et de sable. On peut s’arrêter derrière des barrières hérissées de barbelés, et y voir les grands hôtels en ruine. Des figuiers poussent dans les maisons, les rues sales sont envahies d’une pauvre végétation.

Il y a même une concession automobile qui expose toujours les modèles de 1974, et dans les vitrines, les mannequins portent des vêtements complètement démodés. Et sur la plage, jadis si belle, fréquentée par la jet-set, il n’y a plus un chat. Ou plutôt, il n’y a plus que des chats. Parlent-ils turc ou grec, entre eux ?

Si donc vous choisissez l’île de Chypre pour vos prochaines vacances ou celles de vos clients, sachez que Varosha est à peu près à égale distance de Nicosie et de Larnaca : une petite cinquantaine de kilomètres. Allez y jeter un coup d’œil si vous êtes amateurs de ce qui se rapproche fort du « dark tourism ».

Sinon, notre région préférée du pays se trouve à l’autre bout ! Depuis l’aéroport de Limassol, en longeant la côte vers l’Ouest, on peut voir le lieu exact où Aphrodite est née toute adulte et toute nue en sortant de l’eau, avant d’atteindre Paphos et, un peu plus au nord, de somptueuses criques comme celle de Coral Bay, aux eaux turquoise, ou des grottes marines somptueuses. Bien loin des tristes ruines de Varosha.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY