De la Loire à la frontière espagnole

La tourisme français vient de se doter d’une nouvelle marque, « Côte Atlantique », qui vient s’ajouter à la vingtaine de grandes marques déjà utilisées en France.

« Côte Atlantique » recouvre un territoire qui s’étend de La Baule à Hendaye, soit 1.200 km de littoral. Autrement dit, la totalité de la « façade atlantique » située au sud de la Loire — à la notable exception de La Baule — et à l’exclusion, donc, de la Bretagne.

La nouvelle marque sera notamment portée par les Régions Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine. « Pour les Pays de la Loire c’est une véritable aubaine car ce choix signifie que nous allons bénéficier avec cette mutualisation d’une visibilité privilégiée en devenant l’une des portes d’entrée de la promotion de la France à l’international » a souligné Franck Louvrier, président du Comité Régional du Tourisme des Pays de Loire.

L’enjeu est de reconquérir des clientèles européennes, en particulier familiales et de séduire de nouveaux segments comme les millenials et les jeunes couples. Cette nouvelle marque fera l’objet d’un plan d’action dédié à des marchés cibles — Allemagne et Pays-Bas — et recevra l’appui technique et financier de l’Etat et d’Atout France à hauteur de 75 000 € sur 3 ans ainsi qu’un budget mutualisé de près de 900 000 € sur 3 ans pour assurer la promotion de la destination à l’international.

Cette mesure devrait contribuer à l’objectif de la France d’accueillir 100 millions de visiteurs à l’horizon 2020 sur l’ensemble du territoire français. [Source : Media Web]

C’est plutôt une bonne nouvelle, alors que le découpage en régions administratives — même récemment repensé — faisait que la promotion de cette région touristique, plutôt homogène, dépendait de trois exécutifs différents.

Grâce à la marque « Côte Atlantique », la Vendée devrait être un peu mieux lotie, avec ses balles plages familiales de Saint Jean de Mont, de Saint Gilles Croix de Vie et, surtout, des Sables d’Olonne (photo). Séparée par le marais poitevin de la Charente Maritime, avec la Rochelle et ses îles de Ré et d’Oléron, la Vendée n’avait pas vocation à être exclue de ce projet, qui regroupe désormais les deux départements « maritimes » des Pays de Loire (Loire Atlantique et Vendée),celui du Poitou-Charentes (Charente Maritime) et les trois départements de la Nouvelle Aquitaine (Gironde, Landes et Pyrénées Atlantiques).

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY