Dans les coulisses de l’Ommegang…

© Ed Lin

L’Ommegang 2018 a eu lieu les 4 et 6 juillet dernier sur la Grand’Place de Bruxelles. Merci aux 1.400 bénévoles. La Reconstitution historique la plus réussie et la plus belle d’Europe, sur le plus beau site historique du monde: notre Grand’Place.

© Ed Lin

Elle n’est visible que deux soirées chaque année, et elle affiche toujours complet. Les touristes du monde entier viennent admirer ce cortège haut en couleurs. Partant du Sablon pour rejoindre la Grand’Place, avec tambours et trompettes, sans oublier les nombreux attelages et chevaux qui l’accompagnent.

Cette année les organisateurs avaient invités Annie Cordy comme Marraine de l’édition, à l’occasion de ses 90 ans, et Lange JOJO comme Parrain. Mais, superbe innovation, ils avaient intégrés dans le spectacle un ténor et une cantatrice qui nous ont interprété des airs et actes de circonstances.

Pour ceux qui auraient la mémoire courte, l’événement relate et reconstitue la Joyeuse Entrée de Charles Quint à Bruxelles. Traduction directe en 3 langues, aucun touriste ne résiste à la beauté de ce long spectacle. J’ai eu le privilège de l’intégrer et j’en ai encore des frissons ….historiques.

© Ed Lin

Il me faut rendre hommages avant tout, aux 1.400 bénévoles qui forment et rendent possible ce cortège-spectacle annuel.

Être à l’heure au rendez-vous pour l’habillage dans un des nombreux vestiaires situés soit dans des hôtels soit ailleurs, pour essayer, ajuster, rafistoler parfois, les 1.400 costumes.

Être à l’heure, et faire la queue pour faire coller vos barbes, pour enfin passer au maquillage. Tout y est. Maquilleuses, coiffeuses, habilleuses, toutes bénévoles, pour le plus grand plaisir des yeux des touristes. Et cela deux fois dans la même semaine.

© Ed Lin

Et on l’oublie souvent, après le spectacle, ces mêmes bénévoles doivent aller respectueusement restituer et mettre à l’abri leurs costumes, barbes et accessoires, et…se démaquiller.

Se promener parmi les touristes ,en costume d’époque, vous demandera beaucoup de patience car les demandes de selfies, photos, films et autres vous amusera un peu, beaucoup, passionnément…et puis vous allez vous réfugier pour aussi boire un coup.

La ville de Bruxelles et l’ensemble de ses commerçants Horeca et autres doivent doivent être reconnaissants à ces bénévoles qui leur garantissent, au moins déjà pour ces deux journées, un bon chiffre d’affaires.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY