Carlson Wagonlit Travel annonce un accord de distribution pluriannuel avec British Airways et Iberia. Les clients de Carlson Wagonlit éviteront ainsi les coûts de distribution appliqués par les compagnies aériennes.

L’accord entrera en vigueur le 1er novembre 2017 pour les clients de CWT dans les secteurs des voyages d’affaires et de loisirs. CWT continue de travailler en étroite collaboration avec tous les principaux intervenants afin d’offrir l’ensemble des services de BA et IB sans supplément à ses clients.

Comme le souligne Brian Mogler, SVP Global Supplier Management chez CWT, « cet accord renforce encore davantage notre partenariat de longue date avec BA et IB, et reflète notre engagement mutuel pour de nouvelles capacités de distribution (NDC) et une meilleure  différenciation de nos services. Bien que nous soyons convaincus que les GDS offrent la meilleure plate-forme technologique qui permet à CWT de proposer une expérience utilisateurs unique et d’optimiser son efficacité, nous continuerons de suivre et d’évaluer de nouvelles technologies et solutions ».

Ian Luck, responsable de la distribution chez British Airways, a pour sa part déclaré : « nous sommes ravis de ce nouvel accord qui offrira des avantages immédiats mais également à plus long terme. Nous sommes particulièrement ravis de la volonté forte de CWT de travailler en collaboration avec nous, les GDS et d’autres partenaires technologiques et offrir de nombreux avantages à nos clients dont de nos nouveaux services s’appuyant sur le NDC. »

*Pour rappel, en mai 2017, IAG, avait annoncé qu’elle ajouterait des « frais de technologie et de distribution » de 10 USD à chaque composante  tarifaire d’une réservation aérienne dès le 1er novembre 2017. Une composante tarifaire est une partie de voyage ou d’itinéraire entre deux ruptures tarifaires consécutives ou tronçons. Par exemple, un billet aller-retour contient généralement deux composantes tarifaires et ferait donc l’objet de frais supplémentaires de 20 USD.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY