Cuba rouvre grand ses portes aux voyageurs

Vieille américaine dans les rues de de Santiago de Cuba ©Hervé Ducruet

Les voyages à destination de Cuba sont sur le point de se simplifier. Dès le 15 novembre, tous les passagers qui ont été vaccinés avec un vaccin reconnu dans leur pays d’origine seront autorisés à entrer dans le pays sans entrave. Ces personnes n’auront en outre aucun test PCR à présenter à leur arrivée. Seul le certificat de vaccination est requis. Les enfants de moins de 12 ans sont exemptés.

Les personnes non vaccinées, ou dont le schéma vaccinal est incomplet, devront pour leur part présenter un test PCR négatif ne datant pas plus de 72 heures avant le départ. Dans ce cas également, les enfants de moins de 12 ans sont exemptés de ces mesures. L’ambassade de Cuba en France a précisé vendredi dernier, qu’un dépistage aléatoire est possible à l’arrivée.

A cela s’ajoute la nécessité de remplir un formulaire de déclaration de santé. Sur place, le port du masque reste obligatoire dans les ports et les aéroports, dans l’espace public, les lieux fermés recevant du public (magasins, transports en commun).

Enfants dans les rues de Baracoa en Oriente, au sud de Cuba © Hervé Ducruet

L’ambassade précise que l’activité touristique sur l’ensemble du territoire est «ouverte». 70% de la population cubaine est déjà complètement vaccinée, y compris plus de 90% des travailleurs du tourisme, tant publics que privés. Selon les prévisions, la couverture vaccinale devrait atteindre 90% au mois de novembre.

Pour éviter les paiements en espèces et réduire les sources de contamination par covid-19, des cartes prépayées en Monnaie librement changeable (MLC) seront émises pour les voyageurs internationaux.

Montants à fixer par le client entre 200, 500 et 1000 MLC. Elles peuvent être achetées en espèces ou par carte bancaire dans le réseau commercial et dans les hôtels. L’argent excédentaire est remboursable en devises à la sortie du pays, dans les bureaux de change (CADECA) des aéroports.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY