CroisiEurope : sécurité et proximité

©Marcel Belanger

À compter du mercredi 13 mai, l’agence CroisiEurope rouvrira ses portes et sera disponible pour ses partenaires tout en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale, en accord avec l’ensemble des protocoles dictés par le gouvernement et les autorités sanitaires compétentes.

La compagnie familiale française met au cœur de ce dispositif la sécurité des passagers et la proximité des destinations. À cela s’ajoutent la taille humaine des bateaux de la flotte et l’aspect vertueux du tourisme fluvial vis-à-vis de l’environnement, plus que jamais proche de la nature et de la culture.

Une série d’actions ont été mises en place par CroisiEurope, qui maintient au centre de ses préoccupations la santé de ses clients et de ses collaborateurs, conditions « sine qua non » d’une reprise. Les règles sanitaires existantes ont été renforcées et complétées. Bien entendu, celles-ci se veulent évolutives (info : https://www.croisieurope.be/fr/information/coronavirus-procedure-hygiene-bord).

Par ailleurs, CroisiEurope lance une offre inédite : pour toute nouvelle réservation et pour tous les départs jusqu’au 30/11/2020, aucun acompte ne sera à verser au moment de la réservation, le règlement du voyage se faisant à 15 jours du départ, toute réservation pouvant être annulée jusqu’à 16 jours du départ.

Nouvelles destinations

Le nouveau navire de CroisiEurope, la Belle des Océans, se positionnera à Nice, d’où il effectuera chaque semaine des croisières de 7 jours sur la Corse, dès la fin juillet. Les villes emblématiques de l’île, ses paysages paradisiaques, l’arrière-pays et ses traditions culinaires au son des chants corses seront au rendez-vous de cette croisière exceptionnelle.

Ensuite, le navire voguera vers les Canaries pour y proposer, dès le mi-octobre, des croisières à la découverte de 6 îles, des parcs nationaux et jardins tout en allant à la rencontre de la vie des insulaires et de leurs traditions ancestrales.




 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY