Croisières : des ventes stables, mais incertaines

Alors que le premier semestre de 2016 vient de se terminer, les vendeurs de croisières rapportent environ le même niveau d’activité, ou un peu plus, que ce qu’ils avaient un an plus tôt. Cependant, plusieurs affirment que les résultats pour le reste de l’année sont plus incertains, en raison de facteurs comme le terrorisme et le Brexit

Alors que le premier semestre de 2016 vient de se terminer, les vendeurs de croisières rapportent environ le même niveau d’activité, ou un peu plus, que ce qu’ils avaient un an plus tôt. Cependant, plusieurs affirment que les résultats pour le reste de l’année sont plutôt incertains, en raison de facteurs tels que les attaques terroristes répétées et le vote de la Grande-Bretagne de quitter l’Union européenne.

« Je ne dirais pas que les ventes ont été constantes, mais nous sommes satisfaits des résultats. Globalement, nous avons constaté une hausse des ventes », a notamment déclaré Matthew Eichhorst, cité par Travel Weekly. M. Eichhorst est le président d’Expedia CruiseShipCenters, qui dispose de 220 points de vente au Canada et aux États-Unis.

« L’amélioration par rapport au premier semestre de 2015 est survenue en dépit des fluctuations importantes des taux de change pour les 156 franchises au Canada. Le marché canadien a certainement ressenti des pressions cette année », a ajouté Matthew Eichhorst.

D’autres agents rapportent également que les ventes ont été irrégulières. À cet égard, c’est du côté des compagnies qui ont une plus forte présence européenne que les réservations ont connu une certaine faiblesse. Il faut toutefois nuancer les commentaires, car de nombreux agents ont eu de bonnes ventes au début de 2015 et que, pour ceux-ci, une augmentation importante des ventes est difficile à réaliser.

BAISSE DES PRIX PRESSENTIE OU PAS

D’autre part, plusieurs grands vendeurs de croisières ont dit qu’ils prévoyaient que les compagnies proposeront des rabais au troisième trimestre en raison des incertitudes, comme les événements terroristes en Europe. Ces événements ne produisent pas nécessairement des annulations, mais ils ont tendance à paralyser la prise de décision quant aux voyages, selon ces agents.

Le président d’Expedia croit aussi que les compagnies de croisières proposeront des offres au cours du second trimestre de l’année, et ce, en dépit de leur succès à remplir les navires tôt. Néanmoins, du côté de Carnival Corp., rien ne laisse présager que ces offres et rabais sont à l’horizon.

« Le fait que nous soyons bien en avance quant aux réservations, avec moins d’inventaires à vendre pour le reste de l’année par rapport à l’année dernière, et ce, malgré l’augmentation de notre capacité, est de bon augure pour les prix au cours des prochains mois », a déclaré le chef de la direction de Carnival Corp., Arnold Donald, au cours d’une conférence téléphonique présentant les résultats.

 

ISTANBULIstanbul perd des escales

Quelques compagnies de croisières ont révisé leurs itinéraires incluant des escales en Turquie, après le triple-attentat suicide à l’aéroport international Atatürk, le 28 juin dernier.

Ainsi, toutes les escales de Celebrity Cruises en Turquie ont été annulées et seront remplacées par Athènes. Même réaction chez Cunard, qui a annoncé que ses escales de 2016 à Istanbul seront retirées. Celles prévues aux itinéraires du Queen Victoria, en juillet et août, seront remplacées par Thessalonique et une escale supplémentaire à Volos.

La compagnie Seabourn a notamment déplacé le Seabourn Odyssey d’Istanbul à Athènes, le 2 juillet, alors que ses escales en Turquie n’ont pas été annulées pour des départs subséquents. Windstar a revu 16 de ses croisières, remplaçant Istanbul par Athènes et les arrêts à Kusadasi et Bodrum, par des escales à Kalymnos et Nauplie, en Grèce. Costa a également annulé des escales à Istanbul.

D’autres compagnies, y compris Holland America et Princess Cruises, n’ont pas encore annulé leurs escales programmées en Turquie mais ont dit « surveiller de près la situation au pays ».

ANNULATIONS ANTÉRIEURES

Crystal Cruises, MSC Cruises, les marques de Norwegian Cruise Line (NCL, Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises) et Disney Cruise Line ont tous pris la décision plus tôt cette année de rester loin des ports turcs cette saison, en raison des problèmes de sécurité au pays.

Anne Robidoux

 

Logo_TourismePlus

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY