Crash évité de justesse pour Air Belgium!

Mais jusqu'à quand ?

La compagnie wallo-chinoise Air Belgium, fondée et dirigée par l’homme d’affaires Niky Terzakis, vit des heures particulièrement sombres !

Le quotidien économique l’Echo révèle ainsi dans son édition du week-end que la jeune compagnie, exsangue financièrement, vient d’être sauvée de la banqueroute par un prêt à « court terme » de 4 M€ accordé en catastrophe par la Sogepa sur ses fonds propres.

Rappelons que Sogepa est le bras financier du gouvernement wallon dont une des missions est de soutenir le redéploiement des entreprises en difficulté.

La moitié de ce montant, apporté sous la forme d’un « crédit-pont », sera remboursé par le nouveau TO chinois qui, en qualité de nouveau partenaire d’Air Belgium, se fait toujours attendre en Belgique pour remplacer au capital le TO U-Tour défaillant.

Trésorerie plate

Les quatre appareils Airbus A340-300 pris en leasing par Air Belgium continuent à assurer, de temps en temps, des vols intercontinentaux pour compte d’autres compagnies comme Air France, British Airways, TUI…

Quand ils ne volent pas, ils sont parqués sur la dalle de Charleroi Airport. Aujourd’hui, Air Belgium aurait donc brûlé quasi toute sa trésorerie !

On sait que plus aucun vol d’Air Belgium vers Hong Kong (sa seule destination desservie à ce jour) n’est organisé depuis plusieurs semaines au départ de la plate-forme aéroportuaire de Gosselies.

Zhengzhou aussi ?

Il se dit (mais sans la moindre confirmation commerciale) que des vols reprendraient lors de la prochaine saison aéronautique qui démarre le 1er avril prochain.

Outre l’ancienne colonie britannique, d’autres villes chinoises pourraient être connectées comme Zhengzhou, dans la province de Henan.

Le Henan, dont un important outil d’investissement public (HNCA) viendrait de signer un accord de partenariat, sans autre précision, avec Air Belgium.

Sans perspectives pour 2019

Les partenaires financiers, belges et wallons (SFPI, SRIW, Sofinex/Sowalfin en garantie, la banque CPH en prêt pour 3 M€ ) ne cacheraient plus une certaine inquiétude devant la tournure des événements et surtout, en terme de communication commerciale, le manque total de perspectives sur les opérations en 2O19 !

Inquiétude partagée chez les partenaires opérationnels d’Air Belgium comme les sous-traitants (Sabena Aerospace,…) ou encore l’aéroport de Charleroi qui a investi rapidement, pour concrétiser ces opérations « long courrier », plusieurs centaines de milliers d’euros liés notamment à de nouvelles infrastructures d’accueil.

Aujourd’hui, ces retours sur investissement « long courrier » se font désespérément attendre, plus aucun touriste ou homme d’affaires chinois ne fréquentant, et cela au moins jusqu’en avril prochain, les bars, restaurants et duty free du plateau de Gosselies !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY