Covid-19 : l’exemple de l’Afrique du Sud

Giant's Castle - Kwazulu - Natal ©Hervé Ducruet

Notre contact à Capetown, Joëlle Dessard, nous livre ses impressions locales. Joëlle a décidé de rester dans son pays d’adoption.

« La Presse internationale fait ses choux gras d’incidents isolés, alors que dans la plus grande partie du pays cela se passe bien, au vu des conditions bien sûr ». L’Afrique du Sud n’est pas en reste pour s’organiser contre le Coronavirus.

De nombreux moyens ont été mis en œuvre pour amener et faciliter l’accès à l’eau dans la plupart des townships. Des énormes campagnes de dépistages sont mises en route dans les quartiers à risques.

À ce point de l’interview Joëlle martèle déjà : « Plus on avance dans cette crise, plus je me dis que j’ai bien fait de rester ici. Ici le problème a été pris très au sérieux très vite, et grâce à cela les dégâts sont limités. Le pays a été mis en lockdown alors que nous n’avions même pas un mort ».

Évidemment, localement, on travaille avec les moyens du bord, mais avec beaucoup de bon sens

« Il faut reconnaître qu’en matière d’épidémie l’Afrique a un peu plus d’expérience que le Vieux Continent. Ils savent y faire. » Le Président Cyril Ramaphosa vient de s’adresser pour la 3ème fois à la nation de manière magnifique!

Hôtel de ville de Durban ©Hervé Ducruet

« Le lockdown est prolongé jusqu’au 30 avril même si les résultats actuels sont encourageants. Des plans très clairs de soutiens économiques et logistiques, ainsi que d’autres campagnes de dépistages sont en cours. Et, last but not least, tout le gouvernement national et la plupart des 9 gouvernements provinciaux verseront, au cours des 3 prochains mois, 1/3 de leurs salaires à un fond de soutien des plus démunis … »

Après le gouvernement du Rwanda, la semaine dernière, il semble que l’Afrique montre la voie de la SOLIDARITÉ !!

Et en Europe? Et en Belgique ?

Joëlle a entièrement raison. La question se doit d’être posée. Où sont les exemples de solidarité politiques ?? Parlementaires belges, Eurocrates, qu’attendez-vous ?

Vos citoyens sont en chômage partiel et c’est encore pire pour d’autres. Faites de même, limitez vos salaires à leurs niveaux. Sauf pour les membres du gouvernement de crise, qui eux, sont vraiment au charbon !!

Gare de Pietermaritzburg – Kwazulu-Natal ©Hervé Ducruet

Le PTB a d’ailleurs flairé la bonne communication, et a ouvert le bal. Leurs 38 parlementaires offrent la moitié de leurs salaires d’avril à 3 ONG se battant contre le virus.

Pour ce qui est du retour du tourisme en Afrique du Sud, impossible de prédire quoi que ce soit, car personne ne sait encore où on va.

(À suivre)



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY