Coupe du monde de rugby en France en 2023 : c’est gagné !

World Rugby a donc sélectionné la France pour accueillir l’édition 2023 de la coupe du monde de rugby. La coupe du monde de rugby est désormais un événement majeur du calendrier sportif mondial et le succès croissant des dernières éditions illustre à quel point l’organisation d’un tel événement peut s’avérer profitable pour le pays hôte.

« Nous sommes heureux et fiers que la France ait gagné l’organisation de la coupe du monde de rugby 2023. Nous le sommes d’autant plus que Deloitte a été le tout premier partenaire de cette candidature à laquelle nous avons cru, apportant notre énergie et nos compétences. Ce dossier a permis de fédérer un grand nombre d’entre nous, autour de ce formidable challenge démarré il y a à peine 6 mois. Nos remerciements vont aussi et surtout à Bernard Laporte et à Claude Atcher. Le monde du rugby peut ainsi se réjouir d’accueillir à nouveau, après 2007, ce formidable événement international, chez nous, en France. » déclare Sami Rahal, CEO Deloitte France et Afrique francophone.

Deloitte a été le 1er partenaire de #France2023. A ce titre-là, il a fédéré le Cercle des Soutiens (SNCF, Sodexo-Lenôtre, Vivendi et Carrefour) de la candidature mais a aussi contribué à la rédaction du dossier, mettant ses compétences financières et juridiques à contribution dans un délai très court. Enfin, Deloitte a réalisé une étude qui estime l’impact potentiel sur l’économie nationale de l’organisation de la coupe du monde de rugby en France en 2023 : cet impact devrait être de l’ordre de 1,9 à 2,4 milliards d’euros.

  • 450.000 visiteurs étrangers assisteront à l’un ou à plusieurs des 48 matchs

  • L’organisateur table sur un taux de remplissage des stades de 94% pour un total de plus de 2,3 millions de billets vendus

  • Les dépenses des spectateurs et participants étrangers ou français représenteront un total de 720 à 916 millions d’euros ; leurs dépenses se répartiront entre l’hébergement (37%), la restauration (22%), les transports (21%) et les activités touristiques et de loisirs (9%)

  • L’organisation de l’événement générera également des dépenses d’investissement et de fonctionnement qui seront injectées dans l’économie française et viendront s’ajouter en partie à l’impact touristique ; cet impact organisation serait de l’ordre de 190 à 208 millions d’euros

  • Cumulées, les dépenses touristiques et d’organisation représenteront ainsi un impact direct total évalué entre 0,9 et 1,1 milliard d’euros

  • L’événement devrait permettre de créer ou conserver entre 13.000 et 17.000 emplois et de générer de 96 à 119 millions d’euros de taxes additionnelles (TVA, taxes de séjour et taxes d’aéroport).

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY