Croisières: les navires cloués à quai?

Des dizaines de croisières se font au départ de ports italiens, notamment Venise et Gênes. Comment respecter l’interdiction de « tout rassemblement » sur le territoire quand des milliers de passagers se rassemblent avant d’embarquer ? Et qu’en est-il des navires battant pavillon italien, que le droit maritime international considère comme territoire italien et qui peuvent transporter trois ou quatre mille personnes en plus de l’équipage ?

À bord des navires Costa, le niveau de désinfection a été augmenté pour assurer une hygiène et une sécurité maximales aux invités et aux membres d’équipage et la société a adopté des tests de santé drastiques à l’embarquement depuis le début de l’urgence Covid-19. Mais cela ne suffit pas.

Résultat de recherche d'images pour "escale costa italie"

Permettre aux passagers de rentrer chez eux

Costa Croisières a revu les itinéraires de ses navires faisant escale dans les ports italiens et ce, jusqu’au 3 avril. Les croisières en cours ne feront escale dans les ports italiens que pour permettre aux passagers de débarquer et de rentrer chez eux, sans excursions ni nouveaux embarquements. La compagnie leur offrira un crédit afin qu’ils puissent profiter d’une croisière à une date ultérieure.

Résultat de recherche d'images pour "escale costa italie"

Soutien aux autorités

« En tant qu’entreprise italienne et seul opérateur de croisières battant pavillon italien, nous nous engageons à garantir le respect des réglementations et un soutien aux autorités italiennes et à la communauté dans cet effort extraordinaire pour faire face à la situation d’urgence actuelle », a déclaré Neil Palomba, Président de Costa Croisières, relayé par Georges Azouze, président de Costa France.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY