Corsair : retour à Abidjan… et pour longtemps

Après avoir suspendu sa rotation en octobre 2015 après seulement deux années d’exploitation, la compagnie aérienne de TUI France a relancé jeudi dernier sa desserte de la capitale ivoirienne. Et cette fois ci, elle compte bien y rester… au grand plaisir des autorités locales !

Jeudi dernier, Corsair a effectué le vol inaugural célébrant la reprise de sa liaison sur Abidjan (photo ci dessous). Mais changement de taille avec la précédente rotation, Corsair revient cette fois ci en année pleine et non plus en vols saisonniers.

Pour le vol inaugural où Pagtour était invité, il a été effectué à bord d’un Airbus A330 de 334 places en classe éco (Horizon) et 26 passagers en classe business (Grand Large). La liaison Paris-Abidjan sera effectuée les lundis, jeudis, vendredis et dimanches. Elle sera portée à six rotations en juillet et août…

Aïdara Abdoulaye, consul de Côte d’Ivoire en France et Antoine Huet, DG adjoint de Corsair
Aïdara Abdoulaye, consul de Côte d’Ivoire en France et Antoine Huet, DG adjoint de Corsair (HD/DR)

Le départ d’Orly Sud à 17h05 avec une arrivée à 21h30 heure locale et le retour de nuit à 23h55 (heure locale – 2 heures avec Paris – ndlr) et un atterrissage à Orly le lendemain matin à 8h30 a été étudiée pour séduire une clientèle affaires sur laquelle Corsair mise beaucoup.

Le salon et la classe business feront d’ailleurs l’objet d’un « Pagtour à testé pour vous » à lire mardi.

« L’arrivée en début de soirée et les départ à minuit permettent d’éviter le trafic des heures de pointe » explique Antoine Huet, directeur général adjoint de la compagnie.

Les ambitions affichées de Corsair sont d’arriver à 100.000 passagers par an alors qu’en deux ans d’exploitation, entre 2013 et 2015, Corsair n’avait réussi qu’à en transporter un peu plus de 160.000. Explication de texte.

Air France avait sorti l’artillerie lourde

Il faut dire qu’Air France, forte de ses 75 ans de présence sur la ligne et ses 14 rotations hebdomadaires, avait sorti l’artillerie lourde en positionnant un A380 sur la ligne en réponse à l’arrivée de Corsair. « Nous avons tenté. Mais les coûts fixes importants non couverts, des taxes aéroportuaires élevées… nous ont forcés à arrêter la rotation. Mais nous avions promis de revenir, d’abord sur une rotation saisonnière, mais plusieurs indices favorables nous ont convaincu d’opérer à l’année », explique le DG-adjoint.

Parmi ceux-ci, le pétrole avec un coût du kérosène en chute, mais aussi des frais d’assistance renégociés avec l’aéroport, des taxes d’aéroport moins importantes et surtout le développement économique rapide de la Côte d’Ivoire. « Avec un taux de croissance de + 9 %, nous avons le plus fort taux de croissance mondial selon le FMI », se réjouit Essis Esmel Emmanuel, directeur général du Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI)

Airbus-A330-300-Corsair« Corsair a baissé les tarifs de 30 % lorsqu’elle est arrivée en 2013 »

Le retour de Corsair est du pain béni pour lui et les entreprises qu’il représente. « Corsair a baissé les tarifs de 30 % lorsqu’elle est arrivée en 2013. Et depuis son départ, on a assisté à une hausse vertigineuse des prix. » Citée sans la nommer, Air France qui pratique des prix à la limite de l’indécence sur l’Afrique.

Pour l’anecdote, mon chauffeur de taxi au retour à Paris, un Ghanéen, m’a expliqué qu’un billet sur Accra est vendu 1.200 € par la compagnie française. « A ce prix là, on ne peut pas aller en vacances en famille au pays », me confesse-t-il.

Cela devrait changer pour les Ivoiriens avec le retour de Corsair. La compagnie affiche des prix à partir de 657 € au départ de Paris (532 € au départ d’Abidjan). En juin et juillet, les prix moyens affichés par Air France sont de 891 €. Pour info, le tarif le plus bas proposé par Brussels Airlines en juin et juillet est de 687 €.

Avec Royal Air Maroc, Brussels Airlines, Turkish Airlines, qui relient Abidjan à Paris avec escale, Air France a du souci à se faire… D’autant plus que, selon Gilles Darriau, DG d’Aeria, la société qui gère à 100 % l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, « le ministère des transports est en contact avec une autre compagnie du Golfe qu’Emirates (qui opère en quotidien sur Abidjan-ndlr)Mais ce ne sera pas avant 2017 », précise-t-il. Selon nos informations, ce serait la compagnie Qatar Airways.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY