Correct ou pas ?

Rappelez vous, la campagne d'affichage de l'annonceur Avenir. C'était fin août début septembre 1981, il y a 30 ans. Une telle campagne serait-elle envisageable aujourd'hui ?

C’est fou comme l’homme (je veux dire le Mâle !) se laisse encore avoir par des titres alléchants dont on sait par avance qu’ils sont trompeurs, et restent soumis à des fantasmes d’étudiants. Prenons un cas: moi !

Je lis dans Air Journal le titre suivant: Des hôtesses de l’air d’Alitalia se déshabillent pour protester contre les conditions de travail (vidéo). Ni une ni deux, j’ouvre l’article (et la vidéo), et je vois une fois de plus que je me suis fait berner par le mal de notre époque: le politiquement correct.

D’abord, ce sont d’«anciennes hôtesses»: quel affreuse ségrégation ! Ensuite on nous dit qu’elle se sont retrouvées dans le plus simple appareil, alors qu’elles portaient toutes cet élégant accessoire féminin qu’on appelle une combinaison, et n’ont pas été plus loin dans l’effeuillage. 

La campagne prometteuse de l’annonceur Avenir en août-septembre 1981 avait frappé les esprits en France, et aussi Bibi. Elle avait pourtant tenu ses promesses, mais pourquoi cette frustration ressentie ? (HD)

On en a un peu marre du correct, non ? Politiquement, c’était déjà énervant ; mais maintenant il faut être inclusivement correct, immersivement correct, conceptuellement correct… Où est le temps où le monde était sexué ? De nos jours, pour draguer, il y a des endroits réservés : des dragodromes, en quelque sorte. Comme Ibiza, Mikonos, le Carré à Liège… Ne me dites pas que les femmes qui s’y rendent ignorent qu’elles vont se faire draguer ? N’est-ce pas finalement une sorte de jeux du chat et de la souris ?

Oui et non. Je trouve le comportement de certains « mâles » imbéciles, outrageants, et qui témoigne de l’endroit précis où se trouvent les deux parties de leur cerveau. D’un autre côté, quand on pose la question à une femme pourquoi elle se maquille et porte des vêtements disons légers, elle répond que c’est pour se plaire, et non que c’est pour plaire. Nombrilisme aussi infantile que l’attitude des mecs.

Hélas un jour viendra où, harcelées de toutes part, les femmes renonceront au maquillage et aux minijupes ou aux pantalons moulants, et le monde y perdra beaucoup en plaisir des yeux. Et ça n’empêchera même pas les mecs de stimuler leurs hormones. En fait, c’est une bonne nouvelle: le seul plaisir qui restera, ce sera de voyager!

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY