Coronavirus… Quand un équipage de KLM dérape !

L’épidémie de coronavirus 2019 (Covid19) qui sévit particulièrement en Chine accentue le racisme ordinaire anti-asiatique. Il suffit de voir les commentaires sur les réseaux sociaux qui débordent de tous ordres : « Ils mangent tout, ces gens-là », «Ça ne m’étonne pas que ça vienne de Chine, parce que l’hygiène, là-bas…», «Gardez votre virus chinois !». Si ces idioties sont proférées par des personnes incultes ; on ne peut les accepter dans le tourisme. Dans ce domaine, un équipage de KLM a fait très fort…

Un équipage de KLM a dérapé

Un membre d’équipage a déclenché l’indignation en ligne en affichant un panneau en coréen indiquant que les passagers d’un vol n’étaient pas autorisés à utiliser une des toilettes à cause du Covid-19.(Photo d’ouverture)

Des photos du panneau manuscrit indiquant « toilettes pour les membres d’équipage uniquement ». Le message étant écrit en coréen, il ne visait donc que les voyageurs originaires de ce pays.

Twitter a fait le reste

La photo est devenue virale en Corée du Sud après qu’un passager sur un vol de 10 heures d’Amsterdam à l’aéroport d’Incheon de Séoul a partagé les images en ligne.

Parmi les messages : « Cher KLM … Aujourd’hui, vous avez clairement indiqué que vous discriminiez la race. Utiliser le virus Corona comme excuse. Vous devez à mon ami et à la Corée des excuses énormes », a écrit un utilisateur de Twitter, dont les messages en anglais et en coréen sur le l’incident ont rassemblé des milliers de retweets et de likes. L’hashtag #BoycottKLM était tendance sur Twitter coréen.

Les excuses n’effaceront pas l’affront pendant un moment

KLM a présenté ses excuses publiques vendredi 14 février. Guillaume Glass, directeur général régional d’Air France-KLM a déclaré : « Il s’agit d’une erreur humaine, et nous ne la prenons pas à la légère. Nous sommes profondément désolés que cela ait été considéré comme une discrimination, ce qui n’était absolument pas l’intention de l’équipage ».

L’ambassadrice des Pays-Bas, Joanne Doornewaard, a exprimé ses regrets concernant l’incident au ministre sud-coréen des Transports, Kim Hyun-mee.

La psychose sur le Covid-19 est déjà importante en Asie

On n’imagine pas à quel point la situation est alarmante en Asie. Il y a bien sûr la peur d’être contaminé, mais les informations en continu sur les réseaux sociaux accentuent encore plus cette frayeur.

On a pu constater à quel point certains pays développés, comme le Japon, ont mal géré les passagers du navire anglais, le Diamond Princess. A Singapour, où nous nous trouvons actuellement, les supermarchés ont été dévalisés, il y a quelques jours, sur les produits d’hygiène et de première nécessité.

Par exemple, encore aujourd’hui, il est quasi impossible de trouver facilement des produits désinfectants pour les mains ou du papier toilette !

Soyons solidaires vis-à-vis des asiatiques car personne n’est à l’abri d’un virus.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY