Coronavirus : comment le groupe de campings Sandaya s’est organisé pendant la crise

Comme beaucoup d’entreprises, le groupe Sandaya, propriétaire de 34 campings en Europe, a dû entièrement repenser l’organisation de son activité en période de confinement. Mise en place du télétravail pour l’ensemble de ses salariés, délocalisation du call-center, renforcement du service client… Voici comment l’entreprise s’est mobilisée pour faire face à la crise sanitaire.

Maintien de l’activité à distance

En amont des annonces gouvernementales appelant au confinement de la population, Sandaya avait déjà mobilisé ses équipes techniques afin de préparer la suite. Ainsi, lors de l’annonce officielle du 17 mars, l’ensemble des salariés de l’entreprise pouvait travailler depuis leur domicile grâce au matériel et outils informatiques mis à leur disposition.

Cette prise d’initiatives a permis au groupe de maintenir une activité commerciale indispensable au cours de la crise. Plus que jamais mobilisés, le service client et le call-center de Sandaya ont été délocalisés en un temps record et ce, afin d’apporter une réponse claire et précise aux questions légitimes des vacanciers.

« Depuis le 17 mars, notre call-center à reçu plus de 12 200 appels et a traité plus de 6 000 e-mails. » précise Jean-Yves Challies, directeur général adjoint en charge du commercial chez Sandaya.

Une communication claire et transparente

En parallèle, le groupe a également pris les devants pour informer ses clients de l’impact que les mesures gouvernementales auraient sur leurs réservations de séjour, qui se voyait malheureusement annulé. Campagnes e-mailings personnalisées, site internet (https://www.sandaya.fr/) régulièrement mis à jour, publications sur les réseaux sociaux… Sandaya a multiplié les canaux de communication pour n’oublier personne.

Durement touché, le secteur touristique a dû mettre en place des solutions d’urgence pour répondre aux besoins de sa clientèle, mais aussi pour assurer sa survie. Dictés par l’ordonnance gouvernementale, des à-valoir ont donc été proposés à l’ensemble des clients de Sandaya ayant réservé un séjour durant la période de confinement, avec la possibilité de reporter leurs vacances en 2020 ou en 2021.

« Il a fallu s’adapter après chaque intervention du gouvernement afin de communiquer de la manière la plus précise et ne pas laisser les clients dans l’expectative. Notre site internet a été mis à jour en temps réel, dans toutes les langues de nos clients, des réunions quotidiennes entre les différents services ont permis une communication interne claire et un plan d’actions commun. » poursuit Jean-Yves Challies.

Sur le terrain aussi, on prépare l’ouverture

Si les équipes commerciales de Sandaya ont pu poursuivre une activité « normale », sur le terrain, les équipes se sont également mobilisées pour préparer l’ouverture de leur établissement. Pour garantir la sécurité de chacun, une charte d’hygiène et de sécurité certifiée par l’organisme Dekra a été mise en place : sensibilisation du personnel, nettoyage renforcé des hébergements et des parties communes, mise à disposition de gel hydroalcoolique, signalétique pour veiller au respect des gestes barrières…

Malgré les circonstances, Sandaya met tout en oeuvre pour que les vacances gardent leur saveur et pour satisfaire l’élan de liberté auquel les français aspireront après le confinement.

« Le mode d’hébergement proposé par Sandaya et par l’ensemble de l’hôtellerie de plein air permet une reconnexion avec la nature et l’environnement, particulièrement précieuse après une longue période de confinement parfois en appartement ou en zone urbaine. » conclut Jean-Yves Challies.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY