Comparatif des amendes en Europe pour non port de masque

© Sumanley xulx (Mona Lisa) Michael Schirmann (Louvre)

Dans de nombreux pays européens, le port du masque est actuellement obligatoire dans les lieux publics ou à bord des transports publics. Le non-respect de ces règles peut facilement être sanctionné par une amende. Dans quel pays ce chiffre est actuellement le plus élevé ?

C’est la question que s’est posée le fournisseur d’équipements de protection «Virusbedarf.de» qui a mené son enquêté. La société a comparé la sanction minimale dans 23 capitales européennes en cas de non-respect de l’obligation du port du masque.

Amende salée à Bruxelles et Rome

C’est à Rome que l’on trouve la sanction la plus sévère pour les personnes qui ne portent pas leur masque ou qui le portent de manière inappropriée. Si la police recourt à cette mesure, il en coûtera au moins 400 € au contrevenant. L’amende maximale est de 3.000 € !

À Bruxelles, les autorités laissent également peu de place à l’interprétation lorsqu’il s’agit du port du masque obligatoire: toute personne qui ne respecte pas cette exigence doit payer une amende d’au moins 250 €. Les troisièmes amendes les plus élevées sont imposées à Athènes et à Sofia, à 150 € chacune.

Berlin, Dublin, Luxembourg et Vienne moins sévères

À Dublin, en revanche, les autorités prennent des mesures beaucoup moins drastiques, ne facturant que 25 € en cas de non-respect de l’obligation de port du masque. En cas de récidive, le montant est doublé, d’abord à 50 €, puis à 100 €. 25 € sont également appliqués au Luxembourg.

Les deuxièmes amendes les plus faibles sont infligées à Vienne et à Berlin avec un montant minimal de 50 €. À Amsterdam, la facture est modérée avec un tarif à 95 € et une limite de 100 €. À titre de comparaison, l’amende moyenne dans toutes les villes étudiées est de 127 €.

Pas d’unité en Allemagne

Les différents montants des amendes traitées au niveau international peuvent également être observés en Allemagne: en Bavière et en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la violation de l’obligation de porter un masque est punie le plus sévèrement au niveau national avec un tarif à  150 €.

En revanche, les amendes sont beaucoup plus légères en Thuringe (60€), dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale et dans le Bade-Wurtemberg (25 €). L’augmentation de 20 à 150 € est actuellement prévue en Basse-Saxe.

Pour Yannick Spang, propriétaire de Virusbedarf.de, cette mesure est l’une des plus importantes dans la lutte contre la pandémie. «Quiconque ne veut pas s’y conformer doit s’attendre à des sanctions sévères. Les pénalités sont considérablement plus élevées que le prix d’achat des masques. Cela devrait convaincre même les derniers réfractaires de se protéger et de protéger leurs semblables.»

Pas de véritable amende en Suisse

Toute personne qui refuse de porter un masque dans les transports publics en Suisse doit quitter le véhicule à la prochaine station. Si une personne résiste aux demandes des agents de sécurité et ne quitte pas le véhicule, elle peut être condamnée à une amende pour désobéissance.

En Suisse, la «désobéissance» donne lieu à des poursuites pénales. Une telle accusation peut déboucher sur une condamnation à une amende fixée par le ministère public cantonal compétent. Celles-ci peuvent aller jusqu’à 10.000 francs (9.277 €). Dans les cas extrêmes, le refus de porter un masque peut donc s’avérer extrêmement coûteux.

(TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY