Comment TUI continue de vendre ses filiales non stratégiques

Le groupe allemand TUI poursuit la vente de filiales qui ne servent plus ses besoins basiques. Au fil du temps, TUI a revendu des sociétés comme HotelBeds, Hapag-Lloyd, Travelopia, Sunsail, Corsair … On attend également des décisions sur certains TO français.

Nouvelle vente d’une société en Allemagne

Wolters Reisen était en fait devenu TUI Villas. La filiale à 100 % de TUI emploie environ 280 personnes sur les sites de Stuhr près de Brême et Düsseldorf.

Au sein du groupe TUI, c’était le spécialiste des locations villas, de circuits organisés et de croisières.

E-domizil rachète l’entreprise

La vente, dont le prix n’a pas été dévoilé par les parties, a été réalisée au groupe de tourisme e-domizil, basé à Francfort.

La société est également basée en Allemagne et propose de la location de vacances partout en Europe. E-domizil est aussi présent aux Pays-Bas, en Suisse et en Belgique.

En 2015, la société avait racheté Cruisewinkel, en 2018, c’était l’acquisition de Zeetours Cruises également aux Pays-Bas. En Allemagne, elle gère le portail des croisières E-Hoi.

Une société non stratégique pour TUI

Le groupe rappelle que l’opération s’inscrit dans sa stratégie d’abandon du modèle traditionnel de tour-opérateur et que cette entreprise n’avait pas apporté de synergies à son activité principale. TUI se veut être un groupe intégré. TUI va continuer d’investir dans l’hôtellerie et veut rattraper son retard sur les ventes en ligne.

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY