Comment l’Allemagne soutient ses grands tour-opérateurs… et les petits ?

FTI fait partie des grands voyagistes allemands en difficultés à cause de la pandémie. TUI a déjà obtenu un prêt d’une banque d’état. Qu’en est-il de FTI ? Pour les plus petits, nous n’avons aucune nouvelle…

FTI Touristik demande l’aide de l’état

Le groupe FTI Touristik, en difficulté, va recevoir un prêt relais, que le gouvernement fédéral et l’État de Bavière ont mis à disposition. Le groupe familial de Munich l’a annoncé vendredi 3 Avril, sans divulguer le montant convenu. FTI est le troisième plus grand voyagiste allemand en Europe après TUI et DER Touristik qui lancé un appel à l’aide de l’état.

FTI est toujours une société familiale

La société appartient à environ au deux tiers à Dietmar Gunz (le PDG) et sa femme Roula Jouny et à un tiers du milliardaire égyptien Samih Saw iris.

Fin 2019, FTI avait annoncé que le fonds souverain d’Abu Dhabi aiderait la société avec 100 M€. Pour le moment, l’entreprise n’aurait pas encore reçu ce financement.

FTI avait indiqué reprendre son exploitation à la fin du mois d’Avril. Tout cela dépendra de la situation sanitaire aussi bien Allemagne que dans les pays de destination.

Pour les petits voyagistes en France, en Belgique ou en Allemagne, il semble que les aides ne seront pas du même niveau que pour les grands. C’est dommage car les entrepreneurs TO ou agences méritent également de survivre à cette crise.



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY