Comment choisir sa croisière ?

Avant de parler destinations, il est important de discuter d’abord de la taille du bateau ! Votre client réalise-t-il le concept d’embarquer sur un bateau de 200, 500, 2.000, 4.000 ou 5.000 passagers et bientôt plus?

Les procédures d’embarquements sont à la mesure de la taille du bateau choisi, et par conséquent les files d’attentes également. Que vous voyagiez en cabine intérieure ou avec balcon, le problème restera le même. Sauf si vous voyagez en cabine niveau « Concierge » ou autre gamme supérieure, votre attente sera réduite, car votre embarquement sera organisé de manière plus prioritaire.

Vient ensuite l’accès à votre cabine ; en fonction de la classe choisie, il vous faudra attendre que celle ci soit prête. Comme à l’hôtel d’ailleurs. Avec la différence qu’en général vous aurez déjà accès à un buffet pour vous faire patienter.

Lorsque vos clients seront installés, à nouveau dépendant de la classe choisie et de la taille du bateau, il leur faudra choisir l’horaire des repas du soir, 1er service ou 2nd service, sauf en FreeStyle cruising concept.

Ils devront réfléchir à leur stratégie d’excursions, réserver à bord ou réserver en amont individuellement via le web. Si vous le faites à bord, la procédure de débarquement est décidée par le service des excursions, et votre point de rendez vous et…d’attente sera le théâtre du bateau en général.

Si vous avez décidé d’organiser vos visites de manière indépendante, il vous faudra patienter ou « muscler » votre sortie. Sauf si votre niveau de cabine vous autorise un débarquement prioritaire. A nouveau dépendant de la taille du bateau, le débarquement sera… un exercice !

Vous avez enfin débarqué, et vous découvrirez des dizaines d’autocars attendant les inscrits aux différentes excursions.

Si vous avez décidé l’indépendance, des professionnels extérieurs ou taxis vous proposeront avec conviction de vous amener vers les points les plus intéressants .

Cette formule est bien sûr moins onéreuse

Tout reste formidable, si ce n’est que ces dizaines d’autocars se rendront vers les mêmes lieux que vous aussi avez décidé de visiter. Et donc pour éviter la concentration infernale, il faudra planifier ou essayer de choisir un bon itinéraire pour les visites. Et imaginez si à votre escale un autre bateau de même taille accoste, ce n’est pas de la fiction…

La journée se termine, et vous devez rembarquer bien à l’heure. Sécurité oblige, il vous faudra vous armer de patience, en fonction à nouveau de la taille de votre bateau.

©Ponant

Bien sûr tout est organisé en fonction de pouvoir traiter cette masse de passagers, mais attente il y aura.

Votre choix ou vos conseils vers vos clients doivent être précis et honnêtes pour éviter les déceptions ou désillusions au retour.

En résumé:

  • pour réduire le risque « attente » choisissez un bateau de taille moyenne.

  • vérifiez l’itinéraire de votre bateau et essayez de vérifier aussi si d’autres bateaux seront à la même escale le même jour.

  • demandez à vos clients leurs intentions d’excursions et guidez-les.

Quoiqu’il en soit, les vacances en croisières sont un MUST, un rêve renouvelé à chaque départ, un havre de paix sur la mer. Mais il faut rester réaliste, et être patient ..comme dans les aéroports, avec la différence que le bateau est en même temps votre hôtel qui vous accompagne.

Et pourquoi pas une croisière où on décide de ne pas quitter le bateau ? Une autre philosophie, un autre choix de bateau, un autre article à venir.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY