Collection des carnets de route VIA ELEKTRA © La route de l’horlogerie suisse (1/2)

Quelques merveilles du Musée Patek-Philippe à Genève (AV)

Voyager chez les maîtres du temps, approcher les coulisses de cet univers fascinant et mystérieux voilà La route de l’Horlogerie suisse ne s’adresse pas aux initiés, aux passionnés, aux experts de la fine mécanique. Elle est ouverte sur un monde où l’esprit d’excellence, la créativité et la tradition tressent un lien parfait entre le passé et l’avenir. Au-delà de l’industrie, il y a une culture qui mobilise des générations. Un respect du travail bien fait reconnu dans le monde entier, porté par des marques que nous connaissons tous. La plupart d’entre elles sont installées dans le calme, la lumière et la sérénité du massif jurassien.


Le concept des carnets de route VIA ELEKTRA © vous propose des itinéraires thématiques adaptés aux voitures électriques routières — (grand-tourisme) ayant une autonomie réelle minimum de 300 km. Nous avons sélectionné des stations de rechargement rapide. Mais aussi des hôtels et des restaurants disposant de stations de rechargement sur réservation.


Jura-tic… tac !

Genève depuis les hauteurs de la vieille ville (AV)

Que ce soit du côté français ou suisse, toute une région s’est mobilisée depuis quatre siècles autour de cet art de la fine mécanique. Montres, horloges, boites à musique, automate… il y en a pour tout le monde.

Cette route offre l’avantage de couvrir l’ensemble du Jura suisse du sud vers le nord.

En toute logique, la route de l’horlogerie suisse commence à Genève à la fois pour des raisons géographiques, mais aussi historiques. Suite aux guerres de religion qui bouleversent l’Europe, la cité de Calvin devient un refuge choisi par les artisans français.

Luxembourg — Genève (par Dijon et Dôle — 510 km) en quatre sections.

1/ Luxembourg — Toul (135 km), Îlot des Teinturiers, F-19 Rue du Docteur Denis, Station Type 2 de 22 kW

2/ Toul — Aire de Langres (125 km) A31 Est Noidant le Rocheux. Station de recharge importante.

3/ Aire de Langres A31 – Aire du Jura A39 Est Arlay — Sortie 7.1 (150 km). Station de recharge importante.

4/ Aire du Jura A39 Est Arlay — Genève (125 km)

Genève

Votre hôtel VIA ELEKTRA © à Genève sera le Mövenpick, 20 Route de Pré-Bois, CH-1215 Genève (recharge gratuite sur réservation)

Pour évaluer l’immense patrimoine de cette époque, une visite s’impose : le musée Patek-Philippe de Genève. C’est indiscutablement « le Louvre » de la fine mécanique. Ce musée possède la plus belle collection d’horlogerie fine au monde. Il serait vain et naïf de vouloir décrire le patrimoine qui s’y trouve. Des chefs-d’œuvre, jusqu’alors inégalés, sont revenus sur leur terre d’origine.

L’entrée du Musée Patek-Philippe à Genève (AV)

Seul, le trésor de la Voute verte de Dresde, sur un autre registre, peut procurer la même fascination.

Ces trésors résultent de l’excellence des graveurs, émailleurs, guillocheurs, ciseleurs, chaînistes, emboîteurs, doreurs et bien sûr horlogers.

Cette expertise ne tarde pas à faire la fortune des corporations installées dans le quartier de Saint-Gervais, sur la rive droite du Rhône.

Luxe, calme et sérénité

Les cabinotiers s’installent et font la fortune de la ville, mais la cohabitation devient difficile. Manque de place et conditions de travail compliquées, plusieurs d’entre eux choisissent le calme et la lumière d’une vallée du Jura : la vallée de Joux.

Ils iront rejoindre et initier un monde rural aux secrets de la fine mécanique. Le système de « l’établissage » organise la division du travail et permet à certains agriculteurs de la vallée de Joux de rentabiliser la pause hivernale en fabriquant des pièces, des mécanismes, puis des montres entières.

En pleine campagne, le centre de production des montres Cartier (AV)

Ainsi naissent les légendaires « fermes — horlogères » recluses dans le confinement hivernal. Le travail se partage entre l’atelier et la chaude moiteur des étables où l’on racle le purin avant de descendre le foin croustillant des granges « cathédrales ».

Au printemps, les lots de fine mécanique reviennent vers Genève pour y être emboîtées, serties dans des boîtiers toujours plus merveilleux.

La vallée du lac de Joux (AV)

Chemin faisant

Notre carnet de route prend la direction de Gex via Ferney-Voltaire. Suivez la D 1005 en direction de Les Rousses puis la D<415 vers Le Brassus, Le Sentier (63 km en montagne). Vous voilà sur les hauteurs de la combe jurassienne du Lac de Joux.

Première étape au sommet

Bien serré au creux de la combe, Le Brassus est la première perle de la longue enfilade de cités et villages jurassiens voués à l’horlogerie. On commence au sommet avec les ateliers d’Audemars-Piguet à gauche de la route en entrant dans la localité… Le petit musée aménagé dans l’une des anciennes bâtisses de la société n’est ouvert que sur rendez-vous pour des groupes choisis.

Un établi de travail chez Audemars-Piguet (AV)

www.audemarspiguet.com

Étape à l’Hôtel des horlogers au Brassus juste à côté des usines Audemars-Piguet.

Le temps en héritage

C’est dans ce paysage de sérénité, de lumière et de silence que naissent des vocations familiales qui, de génération en génération, seront à la base des plus prestigieuses maisons de l’horlogerie suisse : Audemars — Piguet, Jeager-Lecoultre, toujours installées dans le pays des origines.

L’entrée de la Maison Audemars-Piguet_(AV)

Quelques étapes historiques

C’est au début des années 1920 que la montre-bracelet détrône définitivement la montre à gousset.

En 1926, la première montre-bracelet automatique est produite à Granges dans la vallée de Joux et c’est en 1952 que les premières montres électriques arrivent sur le marché.

C’est en 1967, au Centre Electronique Horloger de Neuchâtel, que sera mise au point la première montre-bracelet à quartz du monde, la fameuse Beta 21. Suivront les montres à affichage LCD, LED et Swatch, montre à quartz sans pile…

Le Sentier

Le superbe musée de l’Espace Horloger est incontournable sur la Route de l’Horlogerie Suisse. Installé dans une ferme entièrement modernisée, on y retrouve à la fois des tables interactives d’information, des collections exceptionnelles et un atelier traditionnel de « ferme-horlogère ».

www.myvalleedejoux.ch/fr/page.cfm/loisirsetculture/espacehorloger

www.espacehorloger.ch/

Centre d’Initiation à l’Horlogerie, Derrière la Côte, 12 — CH-1347 Le Sentier. Tél. : +41 21 845 71 24

La route horlogère traverse Le Sentier, et longe le lac de Joux. Sur la rive nord…

La Vallée de Joux ou le prestige à chaque coin de rue (AV)

Une étape gourmande au bord du lac

La Suisse est un pays de poissons d’eau douce. Par endroit, on peut dire que le poisson de ces régions est probablement plus sain que celui pêché en mer. Que diriez-vous d’une assiette de filets de perche du lac de Joux ou d’un brochet, d’une truite des torrents du Jura ou d’un omble chevalier ?

Le Rocheray, 23 à CH-1347 Le Sentier. Tél. : +42 21 8455 720

La route repart en direction d’Yverdon-les-Bains (51 km) en passant par Vallorbe

Votre hôtel VIA ELEKTRA © sera l’Hôtel de la Source, Avenue des Bains 21, CH-1400 Yverdon-les-Bains. Tél. : +41 24 524 14 44 — info@hoteldelasource.ch http://hoteldelasource.ch

ou

l’Hôtel des Mosaïques, 14 Chemin du Suchet, CH-1350 Orbe (un peu avant Yverdon-les-Bains). Tél. : +41 24 441 62 61 — info@hoteldesmosaiques.ch

Un détour gastronomique

Carlo Crisci à Cossonay se place dans la lignée des héritiers de Fredy Girardet et revendique une cuisine créative profondément enracinée dans la tradition.

Restaurant du Cerf, Rue du temple 10, CH-1304 Cossonay-Ville. Tél. : +41 21 861 26 08

(Suite demain)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY