Club Med: Des réservations estivales supérieures à leur niveau d’avant crise !

Invité ce jeudi sur BFM Business, le patron du Club Med, Henri Giscard d’Estaing, s’est montré rassurant. Il est revenu sur son annonce la semaine dernière plaidant l’obligation d’un test PCR négatif ou d’un certificat de vaccination pour ses clients cet été. Mais il a surtout annoncé des réservations en très forte hausse pour cet été… Et l’hiver 2021/2022 s’annonce sous les meilleurs auspices…

Américains et Asiatiques viendront-ils dans l’hexagone ?

« Il est important aujourd’hui de donner à la clientèle ce sentiment qu’elle va pouvoir de belles vacances » assène le patron du Club Med. « Mais je pense que pour la destination France, alors que ce passeport sanitaire vert européen va se mettre en place, il faut que nous fassions attention par rapport aux autres destinations européennes et à la clientèle internationale qui pourrait se sentir plus sûre ailleurs que chez nous, en France » prévient-il.

Des réservations estivales supérieures à leur niveau d’avant-crise

Bonne nouvelle, tous les feux semblent au vert pour le Club Med. « Depuis maintenant plusieurs semaines, en France, en Europe, nous voyons une progression des réservations très importante, au-dessus du niveau qu’elles avaient il y a encore deux ans, avant la crise sanitaire », a indiqué Henri Giscard d’Estaing.

Le groupe n’ouvrira néanmoins qu’une quarantaine de clubs sur ses 70 villages cet été en raison du maintien des restrictions sanitaires dans certaines destinations.

« Le besoin de vacances est extraordinairement fort »

« Nous espérons bien que d’ici la fin de l’année, l’ensemble des villages pourra avoir ouvert », a précisé Henri Giscard d’Estaing. Le patron du groupe de vacances a par ailleurs souligné que la dynamique des réservations était aussi significative pour l’hiver prochain.

« Le besoin de vacances est extraordinairement fort », résume Henri Giscard d’Estaing. Pour la suite, le Club Med prévoit de reprendre sa stratégie de développement qui avait été décalée en raison de la crise sanitaire.

Avec Reuters

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY