City trip : Dublin et Belfast mieux que Londres

Nous avons voulu ressentir pour vous l’ambiance locale en cette période d’instabilité et d’incertitude politique liée à la problématique du Brexit, et surtout son impact potentiel sur le tourisme.

Petit rappel, lors du référendum de 2016, 48,11%des Britanniques se sont prononcés pour leur maintien dans l’UE et 51,89% pour une sortie. Hélas, seulement 72,21 % des citoyens avaient pris le chemin des urnes, les autres ont soit ignoré ou sous-estimé l’importance de ce scrutin.

Un des murs de la honte avec sa porte d’accès en jaune

Trois années plus tard, la division d’opinion est plus profonde que jamais et les résultats pourraient être très différents si un nouveau scrutin devait avoir lieu. Pour info, l’Écosse s’était déjà prononcée à 62% pour le maintien dans l’UE, Gibraltar à 95,91%, et l’Irlande du Nord à 55,8%.

Vous aurez compris la sensibilité du sujet. Durant ces 3 dernières années 1/6 des habitants d’Irlande du Nord ont demandé la nationalité irlandaise, se distanciant de la Grande Bretagne. Et rien que pour le 1er semestre de cette année, déjà 79.000 passeports irlandais ont été émis pour des citoyens résidant au UK.

Et le tourisme dans tout cela ?

Arrivé à Dublin, mon impression de mes précédentes visites se confirmait plus que jamais. Celle d’une gentillesse et hospitalité naturelle envers le touriste. Déjà une grande différence avec Londres, ville où j’ai vécu pendant 8 années. Une journée dans cette capitale vous ravira, vous éblouira.

Les sites incontournables sont connus, la cathédrale St Patrick, le château de Dublin, la distillerie Jameson, la brasserie Guinness, les parcs et j’en passe.

Votre journée s’envolera, mais ne ratez sous aucune prétexte l’ambiance d’une soirée celtique avec ses danses à claquettes avec une chorégraphie unique qui fut à l’origine des spectacles tel que Riverdance, ses chants, sa musique irlandaise mélancolique mais aussi exubérante. Partagez la petite vidéo. Aussi, la gastronomie irlandaise ne vous décevra pas, loin de là.

Pour votre 2e journée optez pour un « One day Tour » au départ du centre de Dublin qui combinera Belfast avec, soit le Musée du Titanic et ses secrets en plus de son chantier, ou le Belfast Black Taxi Political Tour.

Suivi de la visite du site classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco : Giants Causeway (photo ci-dessus), avec ses paysages formés de 40.000 colonnes hexagonales verticales juxtaposées (orgues basaltiques). Et enfin, Carrick-A-Ride Rope Bridge, un pont de cordes à traverser si vous en avez le courage. En cas de vents forts, vous visiterez le Château de Dunluce, célèbre par la série « Game of Thrones ».

Une journée qui restera gravée dans votre mémoire, de par les beautés naturelles que vous aurez admirées, mais surtout de par la Vérité historique que vous aurez découverte après votre Black Cab Tour à Belfast.

Une icône martyre

Le conflit IRA (Irish Republic Army) et UVS (Ulster Volunteer Service) est loin d’être terminé, malgré les accords de paix. La réalité est toute autre et très différente de ce que les médias anglais diffusent ou simplement ignorent.

17 longues clôtures séparent encore aujourd’hui les catholiques et les protestants, et des portes d’accès séparant les 2 communautés sont encore ouvertes chaque matin et fermées chaque soir. La sécurité et la soi-disant paix ont un prix. L’entente cordiale, elle, reste encore inexistante. Et le Brexit n’arrangera rien, au contraire. Allez le constater par vous-même.

Et quid budgétairement parlant pour votre city trip ?  Choisissez la République d’Irlande comme point de départ. L’euro y est roi, avec quelques livres sterling pour vos souvenirs dans le nord.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY