Châteaux de la Meuse

Château de Warfusée

Déménager a ceci de bon que l’on peut, au cours du déballage des cartons, retrouver l’un ou l’autre livre ou fascicule que l’on avait totalement perdus de vue. C’est ainsi que j’ai remis la main sur une brochure intitulée « Châteaux de la Meuse », éditée en 2006 par les Fédérations du tourisme des provinces concernées avec un co-financement européen, ce qui m’a remis en mémoire une suggestion naïve que j’avais faite lorsque j’étais encore administrateur de l’OPT et ensuite de WBT.

On discutait à l’époque d’une « marque » wallonne plus orientée marketing et vente que cet « Office de Promotion du Tourisme », qui ne donnait aucune indication sur la région bénéficiaire de cette promotion. Je constatais alors qu’une région française de taille comparable à la Wallonie se vendait sur une « marque » connue dans le monde entier : les « Châteaux de la Loire » ; et en extrapolant, je me disais qu’on pourrait tout aussi bien donner un coup de fouet à notre région sous le nom des « Châteaux de la Meuse ».

Mon idée était très naïve, pour deux raisons. Une assez bonne: c’est que la province de Hainaut n’était pas concernée par la Meuse, ni d’ailleurs celle de Luxembourg. La deuxième était une raison d’ordre politique, que dans ma naïveté je n’avais pas vue : les châteaux de la Meuse concernent aussi tout l’Est du Limbourg, soit une province flamande ! Sans même parler de nos voisins néerlandais.

En effet, à la relecture du fascicule en question, je vois qu’il y a 19 châteaux visitables en province de Namur, 26 en province de Liège, 10 dans celle du Limbourg, et même 24 aux Pays-Bas ! Mon idée a donc tout simplement et poliment été rejetée : voilà ce que c’est que de travailler dans le privé, où les frontières administratives et linguistiques n’existent pas, à l’inverse du secteur public qui ne peut évidemment pas sortir de ses compétences, administratives et linguistiques.

Je tâcherai donc prochainement de suggérer l’un ou l’autre itinéraire, en Wallonie mais pourquoi « hors frontières » aussi, pour quelques visites virtuelles, à transformer en visites bien réelles dans notre beau pays et ses 82 châteaux ouverts au public !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY