Les chiffres communiqués ce vendredi par SOWAER, le bras opérationnel et financier des aéroports dépendant du Gouvernement wallon, vont, indéniablement, faire entrer l’aéroport carolo dans une autre dimension.

Des chiffres prudents
Attendu depuis près d’une décennie, l’allongement à 3.200 m de la seule et unique piste du 2ème aéroport du pays sera devenu réalité à l’été 2021. Très concrètement, les chiffres avancés par Luc Vuylsteke, patron de SOWAER, sont impressionnants et, de l’avis de beaucoup de spécialistes, sont pourtant à considérer comme des fourchettes basses, voire conservatrices !

En 2026 à en croire SOWAER, la plate-forme aéroportuaire carolo enregistrera 67.500 mouvements (46.983 en 2017) pour 10,5 millions de passagers transportés (7,7 l’an dernier). Des perspectives qui satureront les infrastructures d’accueil actuelles, étant bien entendu que le site est et restera un aéroport de jour et que les créneaux les plus intéressants (début et fin de journée) sont aujourd’hui , avec 180 destinations assurées, saturés par un des opérateurs historiques de Gosselies qu’est la low cost irlandaise Ryanair.

Avec l’allongement de piste toujours, l’emploi direct et indirect augmentera en dix ans (entre 2015 et 2025) de quelque 1.500 unités pour un total de 4.600 emplois, dont 700 sur le pay roll de Charleroi Airport.

3.200 m, cela fait toute la différence
Sur le plan commercial, la piste à 3.200 m ouvre de nouvelles perspectives en termes de rayon d’action sans escale. Ainsi, un Airbus A330-300 full passagers pourra faire 7.750 km, soit, grâce à la piste allongée, 3.200 km de plus. Un Boeing 777-200 full passagers fera lui 7.037 km, soit 4.815 km de plus ! Quant au B 767-300, en full passagers toujours, il connectera sans la moindre difficulté Charleroi avec Mexico, Sao Paulo, Bangkok ou Tokyo.

« Cela tombe bien » sourit Jean-Jacques Cloquet, CEO de Charleroi Airport « puisque les compagnies avec de gros porteurs s’intéressent de plus en plus à des aéroports secondaires comme les nôtres pour lancer de nouvelles opérations ».

30 millions en 30 mois
Si tout se passe comme prévu, l’investissement de 30 mllions EUR pour l’allongement, prévu sur une durée de 30 mois, débutera fin de cette année. A noter que cette période de chantier peut sembler longue mais il faut savoir que l’aéroport carolo restera en pleine activité commerciale, obligeant le chantier à fonctionner essentiellement de nuit.

Outre la piste allongée, SOWAER fera également un investissement complémentaire de 4 millions EUR pour rénover le taxi way nord. Enfin, 4 autres millions seront consacrés à la pose de shoulders, structure qui permet d’élargir la piste pour les mouvements des quadri-réacteurs comme les Airbus A 340 utilisés très prochainement à Charleroi par la néo compagnie belgo-chinoise Air Belgium.

Les premiers vols commerciaux d’Air Belgium restent programmés sur Hong Kong à partir du 3 juin prochain.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY