Charleroi Airport plonge dans le rouge avec le COVID 19

Depuis la veille de ce week-end, on commence à mesurer , batteries de chiffres à l’appui, les très lourdes conséquences du coronavirus 19 suite à l’annulation de certaines destinations couvertes au départ de la piste de Charleroi Airport.

Comme on le sait, la low cost Ryanair, de très loin le 1er client du second aéroport du pays, a décidé de mettre à l’arrêt , au moins jusqu’au 8 avril prochain, ses 17 destinations italiennes au départ de la plate-forme carolo.

D’autres compagnies , comme Pegasus (Turquie) ou encore Belavia (Bielorussie) ont également quelque peu restreint leur programme.

130.000 PAX concernés

Sur base des informations disponibles ce vendredi 13 mars, Charleroi Airport estime que quelque 130.000 PAX ne sront pas vendus avec pour conséquence immédiate pour les caisses de l’aéroport un impact de 1,2 M€ !

Et cela, sans savoir encore à la veille de ce week-end si, en dérogation demandée au niveau des autorités fédérales, les commerces horeca et le duty free pourront continuer à rester accessibles aux voyageurs.

Rappelons que le budget 2020 (une simple prévision) de Charleroi Airport prévoyait un très maigre résultat net de l’ordre de 270.000 EUR .

65 ETP concernés

Sur le plan de l’emploi, les activités liées à ces vols annulés (handling, bagages, services aux avions, ….) pourraient concerner jusqu’à 65 équivalents temps plein (ETP), soit près de 20% de l’effectif concerné par ces divers postes.

Dans un premier temps, l’aéroport carolo prendra une série de mesures pour tenter d’éviter le chômage technique.

Notons enfin que dès ce lundi, le terminal « T2 », dédié principalement à l’aviation d’affaires, sera fermé jusqu’à nouvel ordre.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY