Charleroi Airport : 8,4 millions de passagers en 2019 ?

Dans une longue interview qu’il a accordé à un quotidien bruxellois ce dernier week-end, Philippe Verdonck, nouveau CEO de Charleroi Airport, laisse entendre qu’un nouveau record de fréquentation sera atteint en 2019 avec 8,4 millions de passagers transportés.

Si cela se confirme, le 2ème aéroport du pays connaîtrait une fréquentation en hausse d’un an à l’autre de quelque 4%.

Sans surprise aucune, la low cost Ryanair reste la locomotive carolo puisque, cette année, quelque 77% des vols sont assurés au départ des bords de Sambre par la compagnie irlandaise.

Ryanair chez lui

Rien, à ce stade, ne laisse croire que ce pourcentage devrait faiblir, même si Philippe Verdonck, comme TOUS ses prédécesseurs, n’arrête pas de dire que cette présence de Rynair est trop forte et que la diversification doit se poursuivre.

De très loin le 1er client de l’aéroport régional wallon, Ryanair est et reste un peu comme chez lui à Gosselies et la récente tentative menée par le board carolo pour tenter de faire payer « un peu plus » Ryanair (relèvement des taxes) s’est soldée une… sèche fin de non recevoir !

Budget 2020 ?

Aujourd’hui comme hier, la low cost irlandaise n’est nullement disposée à payer plus à Charleroi Airport puisque, selon sa théorie, c’est elle qui, par ses activités, génère la majorité du business sur la plate-forme.

Qui peut raisonnablement lui donner tort ?

Une position figée qui n’arrangera pas les finances de l’aéroport carolo, dans le rouge à fin 2018 et…. dans l’inconnue à fin 2019 !

Philippe Verdonck se tait aussi dans toutes les langues sur les prévisions budgétaires de 2020 et la manière dont il va tenter de faire accroître ses recettes .

Onze millions en 2025

En effet, d’importants investissements devront se faire pour espérer accueillir, dans les meilleures conditions possibles, près de 11 millions de passagers à l’horizon 2025.

Des investissements immobiliers que Charleroi Airport devra, nécessairement, assurer sur sa propre caisse !

Concernant enfin les nouvelles perspectives sur le plan commercial, absolument rien de neuf, sinon les réels espoirs que suscite l’allongement de la piste à l’horizon 2021 (printemps ? automne ? ) avec la compagnie belgo-chinoise Air Belgium (déjà là) et peut-être d’autres dont on attend avec beaucoup d’intérêts qu’elles se dévoilent enfin!

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY