Ces compagnies qui offrent l’escale

De plus en plus de compagnies aériennes offrent des escales à leurs passagers, afin que ceux-ci visitent deux villes pour le prix d’une, et surtout viennent découvrir le pays de leur compagnie aérienne pour y consommer.

En tête: les compagnies du Golfe et des pays nordiques

Actuellement, il s’agit surtout de Wow Air, Icelandic Air, Finnair, Emirates et Etihad. En mai, Qatar Airways a également annoncé offrir des escales à Doha pour la fin du mois de septembre. Grâce à l’accord et l’appui des autorités, ces « escales gratuites » consistent à promouvoir la destination en offrant un visa de transit mais aussi une nuit dans un hôtel, parfois luxueux comme à Doha.

Transformer un inconvénient en avantage ?

En fonction de la compagnie et de l’itinéraire, une escale peut s’avérer longue et l’attente pour les passagers entre les deux vols deviendra vite pénible. Plutôt que d’ « imposer » de longues heures d’attente à l’aéroport, certaines compagnies font donc le pari inverse en prenant leur temps – plus de 24h – pour le deuxième vol, mais en offrant aux passagers la possibilité de se reposer à l’hôtel et même de visiter, certes brièvement, la destination de leur escale.

Doha_airport_10Cela permet ainsi à ces compagnies aériennes de transformer l’inconvénient de l’escale en avantage compétitif face aux autres compagnies qui bénéficient de meilleures connexions.

Promouvoir le tourisme

L’autre raison de ces « escales gratuites » réside dans un partenariat entre les compagnies et les autorités du pays (qu’il s’agisse du Ministère du tourisme ou d’OT plus locaux). Afin de promouvoir le tourisme dans une ville ou une région particulière – et espérer booster l’activité économique – les autorités locales subventionnent les escales auprès de leur(s) compagnie(s) aérienne(s). C’est par exemple le cas du partenariat entre Qatar Airways et l’autorité du tourisme qatarie.

En offrant un visa de transit et une nuit d’hôtel, les autorités espèrent ainsi que les voyageurs dépenseront davantage au restaurant, dans les magasins et autres commerces pour favoriser l’économie locale.

hotel_qatar_palace2Analyser les offres au cas par cas

Bien entendu, il convient de faire ses recherches correctement au moment de la réservation, car chaque compagnie aérienne a sa propre politique. De même, la ville de destination et la durée de l’escale offriront un potentiel plus ou moins attractif.

Il faut à la fois avoir assez de temps pour être à l’aise, mais aussi que la durée de l’escale ne dépasse pas le besoin de prendre plus d’une nuit d’hôtel.

Mais ces escales prolongées, et en partie gratuites, peuvent représenter un nouvel argument de vente auprès des voyageurs, dont un certain nombre sera très certainement tenté par l’idée de s’offrir une parenthèse supplémentaire dans leur séjour.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY