Ce sont les vacances et on ne veut entendre que de bonnes nouvelles…

Et pourtant… la rentrée sera explosive ! Un petit résumé en cinq « news » que l’on préfère ignorer… ou simplement considérer comme secondaires… Et pourtant !

1) Le Brexit : l’ancien journaliste, devenu politicien Boris Johnson est en passe de devenir Premier Ministre de sa Gracieuse Majesté. L’Europe, il s’en balance, et donc préparons-nous a subir les effets économiques néfastes de ce divorce.

2) Le retour de la menace nucléaire. Avec le Moyen-Orient comme épicentre, les tensions restent maximales. L’Iran, la Russie, les États Unis, la Chine, la Corée du Nord, Israël et même la France (avec son nouveau sous-marin nucléaire) préfèrent utiliser le terme « dissuasion » lorsqu’ils parlent de nucléaire. Tous menacent de quitter les traités, s’ils ne l’ont pas déjà fait.

3) Facebook, avec ses 2,38 milliards d’utilisateurs, veut lancer sa propre monnaie virtuelle, indépendante des régulations bancaires en place : le Libra. Le Bitcoin pourra aller se rhabiller, et l’emploi dans le secteur bancaire, déjà très précaire, va encore plus se déstabiliser.

Il est vrai que les nouvelles technologies et le comportemental client avaient déjà provoqué un 1er séisme sur l’emploi. Et notre épargne dans tout cela ? Adieu l’euro, le dollar, la livre sterling, le yen, le yuan… ? Pas de soucis nos politiciens veillent…. A quoi ? On n’en sait trop rien.

4) J’espère que les plus chanceux auront investis dans l ‘action Amazon, dont la valeur boursière à atteint mille milliards de dollars US. D’autres ne sont pas en reste, AliBaba, Microsoft, Apple et j’en passe. Certains appellent cela la mondialisation de la consommation. D’autres : une mauvaise répartition des ressources et richesses. Et qui provoquent inévitablement troubles, jalousies et immigration.

5) Et comme dernier point notre Belgique. Aurons-nous déjà un gouvernement fédéral à la rentrée ? Avouons-le, quelque part on s’en fiche. Le budget national est déjà déficitaire et donc, comme d’habitude, la solution sera et restera de trouver de nouvelles sources ingénieuses d’impôts.

J’oubliais, le climat…. Nos étudiants doivent encore s’accorder et choisir le jour de semaine récurrent le plus confortable pour manifester. Un précieux conseil : restez en vacances le plus longtemps possible.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY