Les informations des compagnies aériennes peuvent être à double tranchant. Elles peuvent permettre de mieux conseiller les clients. Mais parfois ces informations peuvent les rendre inquiets. On vous livre la dernière de Cathay Pacific…

Un des appareils de Cathay a pu observer le dernier missile nord-coréen

Les médias nous ont habitués aux tirs de missiles ordonnés par le dictateur de la Corée du Nord afin d’agacer ses voisins et les Etats-Unis. Cathay Pacific nous indique que le vol CX893 reliant San Francisco à Hong Kong a vu le dernier missile nord-coréen exploser et tomber dans la mer du Japon mercredi 29 Novembre.

Il s’agissait d’un missile balistique intercontinental Hwasong-15, qui a parcouru quelque 950 kilomètres avant de tomber dans la mer du Japon … sans faire à priori de dégâts. Le vol Cathay n’a pas été perturbé et l’avion a atterri à l’aéroport international de Hong Kong comme prévu.

Ce n’est pas la première fois qu’un avion « frôle » un missile

Un autre vol de Cathay, le cargo CX096 en route de Los Angeles via Anchorage vers Hong Kong, aurait pu être encore plus proche de la route du dernier missile lancé par le régime de Pyongyang au début de la même journée. Les spécialistes précisent que le missile est passé à quelques centaines de miles de l’appareil.

On se souvient du missile sol-air sur un avion de Malaysia Airlines

Un avion de transport de passagers a une très faible chance de s’échapper s’il est pris pour cible par un missile. On se souviendra longtemps du vol 17 de la Malaysia Airlines, qui a été abattu par un missile sol-air en route d’Amsterdam vers Kuala Lumpur en 2014. On peut également citer un évènement survenu en 1983 quand un avion de Korean Airlines a été abattu par les soviétiques après avoir dévié de sa route originale.

Les équipages vont être équipés de téléphones satellitaires

Plusieurs journaux de Hong Kong ont rapporté ce lundi que des téléphones satellitaires, entre autres, ont été attribués aux équipages effectuant des vols à destination et en provenance de la Corée du Sud au cas où une communication normale serait rendue « dysfonctionnelle » dans la région traversée.

Les pilotes Cathay pourront ainsi contacter le siège de la compagnie à Hong Kong. La fourniture de téléphones par satellite n’est qu’une mesure de précaution en cas de panne des lignes de communication normales.

Cathay Pacific n’a pas l’intention de changer de route

Actuellement, la compagnie aérienne n’a pas l’intention de changer de route mais reste en contact étroit avec l’alliance One World dont elle est membre, ainsi qu’avec les autorités de l’aviation civile d’ Hong Kong, de Corée du Sud et du Japon.

Air France-KLM comme d’autres compagnies ont élargi les zones d’exclusion

Durant l’été un avion d’Air France aurait été proche du lancement d’un missile nord-coréen. La compagnie aérienne aurait étendu sa zone d’exclusion aérienne autour de la Corée du Nord. British Airways, qui avait utilisé une route similaire sur la mer du Japon avait déclaré que ses routes sont constamment révisées.

Les compagnies aériennes ne donnent que peu d’informations à l’avance sur leurs routes précises. C’est une question de sécurité.

Vous êtes rassurés ?

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY