Cathay Pacific et Singapore Airlines dans la tourmente

Cathay Pacific a enregistré sa première perte nette annuelle en 8 ans et doit se restructurer d’urgence. De son coté, Singapore Airlines voit sa cote en bourse dégringoler car les investisseurs voient baisser fortement les marges du transporteur. Deux grandes et prestigieuses compagnies qui payent un manque de réactivité et surtout une forte concurrence. En Europe, on appelle ça le syndrome Air France!

Cathay Pacific change de patron et supprime des postes

La compagnie Cathay Pacific vient d’annoncer la suppression de 600 emplois dans le cadre d’une refonte majeure de son organisation et son obligation de réduire les coûts.

Les coûts doivent réduire de 30% et ce sont les cadres moyens et supérieurs qui seraient ciblés en priorité. L’ancien PDG, Ivan Chu, a été prié de laisser son poste le 1er mai dernier suite aux résultats désastreux de la compagnie aérienne hongkongaise.

travel_information_03_295x195Des suppressions de postes surtout au siège

« Nous avons dû prendre des décisions difficiles mais nécessaires pour l’avenir de notre entreprise et nos clients », a déclaré le nouveau PDG, Rupert Hogg.

Aucun pilote, équipage de cabine ou employés de base seraient touchés, mais ils seraient appelés à offrir une plus grande efficacité et une amélioration de la productivité.

Cathay Pacific a sous-estimé les compagnies du Golfe

La compagnie aérienne a perdu des voyageurs haut de gamme car elle est sous la pression de ses rivaux du Moyen-Orient qui sont en expansion en Asie. Ces compagnies se sont fait une réputation de transporteurs de haut de gamme.

Mais dans le même temps, elle subit une concurrence intense des compagnies aériennes de Chine continentale sur les bas tarifs. Les problèmes ne seront pas simples à résoudre.

baisse-des-investissements-etrangers-en-tunisieSingapore Airlines voit son bénéfice chuter de plus de 55%

De son coté, Singapore Airlines a signalé une baisse des revenus du groupe, le bénéfice d’exploitation et le bénéfice net pour l’exercice 2016-17, en dépit de la croissance du trafic de passagers. Le bénéfice net a chuté de 55,2% sur l’exercice 2016-17.

Cette chute serait en particulier due à la perte nette enregistrée au quatrième trimestre. La croissance en nombre de passagers vient surtout de ses compagnies Silkair et la low cost Scoot.

Des investisseurs inquiets

L’action de Singapore Airlines a continué de baisser ces derniers jours (baisse de 7% la semaine passée). Les préoccupations demeurent sur les marges du transporteur qui subit comme Cathay une concurrence accrue. Par ailleurs, Singapore Airlines investit dans de nouveaux appareils. Mais elle doit également injecter des fonds dans ses coentreprises en Inde et en Thaïlande.

Singapore AirlinesSingapore Airlines devra sûrement réduire ses coûts d’exploitation

Bien que SIA ait indiqué refaire un examen complet de ses activités suite à la perte du dernier trimestre, les analystes semblent pessimistes quant aux perspectives. La chance de SQ est d’avoir investi dans le low-cost depuis plusieurs années afin de conserver ses parts de marché.

L’avenir risque d’être encore difficile car les compagnies du Golfe semblent se replier (au moins pour Emirates) sur des axes en Europe et en Asie au lieu d’ajouter de nouveaux axes sur les États-Unis.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY