Selon les données publiées ce jeudi par l’institut espagnol de statistiques (INE), le nombre des visiteurs étrangers a baissé de près de 5% depuis le référendum sur l’indépendance. La Catalogne est la seule région dans ce cas en Espagne.

Deux mois après ce vote (fatal?), les données publiées ce jeudi par l’INE sont sans appel : les touristes étrangers ont été 4,7% de moins à se rendre en territoire catalan depuis le 1er octobre comparé à l’an dernier.

 La Catalogne entraîne l’Espagne

Problème, la Catalogne entraîne vers le bas l’Espagne qui enregistre sa plus faible progression touristique de l’année (1,8%). Bonne nouvelle quand même, la Catalogne reste la 1ère destination du pays (20,5% des 7,3 millions d’étrangers venus visiter la péninsule ibérique en octobre – soit près de 1,49 million de personnes).

Mais, comme le fait remarquer le journal La Vanguardia, cette baisse marque un coup d’arrêt à la hausse de 6,1% en septembre, malgré les attentats de Barcelone et Cambrils, perpétrés un mois et demi auparavant. L’association barcelonaise Gremi d’Hotels, représentant quelque 400 établissements, fait état d’une baisse en octobre de 13% des revenus hôteliers et prévoit une baisse « en termes similaires » en novembre.

2.500 sociétés ont déjà transféré leur siège social hors de Catalogne

Pour l’association de commerçants du Passeig de Gracia, l’une des principales artères marchandes de Barcelone, il y a bien un « ralentissement de la demande touristique ». Et les manifestations d’octobre auraient provoqué une chute des ventes située « entre 20% et 30% ».

Depuis début octobre, près de 2.500 sociétés ont transféré leur siège social hors de Catalogne et au moins un millier ont également transféré leur siège fiscal. Dans le tourisme, environ 1/4 des dirigeants d’établissements disent avoir enregistré une baisse. 80% d’entre-eux l’attribue aux tensions post-référendum. 

La Liberté n’a pas de prix dit on… Les Catalans n’ont pas fini de la payer… Tout comme les Anglais avec leur Brexit… C’est pas donné l’indépendance…

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY