Cartes Corporate: des solutions plus économiques existent

Andy Stehrenberger, Airplus Suisse

Licences de logiciels, fournitures de bureau, livres et magazines, publicité en ligne, noms de domaines: en dehors des matières premières et des prestations de leurs sous-traitants, les entreprises ont également besoin d’effectuer de nombreux achats dits «ad hoc». Or elles manquent souvent pour ces transactions d’un système avancé et centralisé de comptabilisation.

Près de 88 % des 247 entreprises interrogées AirPlus International en Allemagne et en Suisse déclarent payer ce genre de prestations sur facture ou par virement. Dans plus d’un tiers des entreprises (35%), les employés indiquent faire l’avance des frais et se faire rembourser par la suite.

Avec un processus de comptabilisation simplifié, la collecte de reçus ou de factures de même que l’élaboration de notes de frais deviennent inutiles grâce au paiement centralisé directement à la commande, estime Airplus.

« En outre, avec une solution de facturation centralisée, les entreprises maîtrisent leurs dépenses, elles disposent de toutes les données en haute qualité et peuvent les optimiser en les analysant », explique Andy Stehrenberger, directeur d’Airplus en Suisse.

Les cartes de crédit d’entreprises sont une solution possible, et 66 % des entreprises y ont d’ailleurs recours dans de tels cas. Mais tous les employés ne disposent pas de ce genre de carte. Avec AirPlus Virtual Cards Procurement, AirPlus propose depuis le milieu de l’année une solution de ce type, y compris pour les achats ad hoc.

Au moment de procéder au paiement, le système génère pour chaque transaction une carte de crédit virtuelle acceptée dans le monde entier grâce au réseau international de Mastercard. Toutes les transactions sont ensuite comptabilisées au sein d’une facture unique centralisée.

(TI)



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY