Caméras thermiques dans les aéroports : résultats !

Depuis le 15 juin dernier, tous les passagers qui passent par Brussels Airport sont soumis au contrôle de leur température via des caméras thermiques. Tant les passagers au départ que les passagers à l’arrivée. Après un mois de mise en service du système, les chiffres montrent une très faible proportion de cas positifs, soit au-dessus de 38 degrés.

Ainsi, entre le 15 juin et le 14 juillet, 250.000 passagers au départ de Bruxelles ont été contrôlés et seuls 4.500 avaient une température de 38 degrés et au-delà lors du premier test, soit 1,8%.

Ces derniers ont ensuite dû passer une seconde fois le contrôle de température puis, si celle-ci était toujours au-delà des 38 degrés, ils étaient renvoyés vers l’équipe médicale de l’aéroport pour une 3e prise de température et un questionnaire Covid-19.

Pour des raisons RGPD, Brussels Airport ne peut communiquer les statistiques des 2e et 3e contrôles. Cependant, le nombre de passagers refusés est très faible, ce qui reflète la prise de responsabilité des passagers qui, en cas de maladie, évitent de se déplacer et de se rendre à l’aéroport.

Le contrôle de température s’effectue également pour tous les passagers à l’arrivée, que ce soit des vols Schengen ou hors-Schengen. Pour les vols Schengen, 66.000 passagers ont été contrôlés entre le 15 juin et le 14 juillet et seuls 14 d’entre eux ont été détectés positifs, soit 0,02%.

Du côté des vols non-Schengen, 18.500 passagers ont été contrôlés et 11 se sont avérés positifs, soit 0,06%. Ces très faibles pourcentages s’expliquent notamment par le fait que la plupart des aéroports, comme Brussels Airport, effectuent des contrôles de température au départ et refusent donc l’accès aux avions à toute personne au-delà de 38 degrés. Les passagers contrôlés positifs à leur arrivée à Brussels Airport se voient remettre un masque certifié et doivent suivre des recommandations sanitaires dont un test médical.

Ces chiffres officiels reçus du Service Presse de Brussels Airport sont plus que rassurants. Il reste que les infos alarmantes de seconde vague corona vont à nouveau plomber l’ambiance, et inciter les candidats voyageurs à rester chez eux. Déjà que les chiffres BSP pour le mois de juin 2020 comparés à 2019 montraient une diminution de…. 95% !!! Cela se passe de commentaires.

À l ‘aéroport de Charleroi, les contrôles thermiques n’ont rapporté aucun cas positif, d’après nos infos. Donc, dans le contexte actuel, pour vivre heureux vivons masqués, et partons en voyage…. sauf dans les zones rouges, sécurité oblige.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY