Ça ne plane plus trop pour Wow

Icelandair a une nouvelle fois abandonné son projet de reprise de sa concurrente. Un communiqué commun publié dimanche dernier indique: «le groupe Icelandair a décidé que sa participation éventuelle aux opérations de WOW Air, annoncée le 20 mars 2019, ne se fera pas. Par conséquent, les discussions entre les parties ont pris fin».

En conséquence, Wow Air a immobilisé deux de ses appareils avec pour conséquence la suspension des réservations sur plusieurs destinations. Le premier est bloqué à Montréal, le deuxième à Miami. Neuf destinations ne peuvent plus être réservées. La compagnie aurait envoyé un appareil à Montréal pour récupérer les passagers bloqués.

Bo Comm, société de leasing basée en Chine aurait repris possession de deux A321 en raison de violations de contrat. Les appareils avaient été livrés en mai 2017. L’immobilisation fait suite à l’échec des négociations avec Indigo Partners et le groupe Icelandair.

Selon la low-cost, une majorité de ses porteurs d’obligations et créditeurs sont en discussion avec pour objectif un accord sur une restructuration volontaire. Cela inclut la possibilité de convertir la dette en fonds propres et de financer l’entreprise vers une durabilité à long terme.

Le portail mbl.is indique que Skúli Mogensen, fondateur et CEO, indique faire de son mieux pour éviter la faillite. Selon certaines sources, les dettes avoisineraient les €160 millions. La compagnie a déjà lancé un programme radical de restructuration en divisant sa flotte par deux et réduisant le nombre de collaborateurs.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY