Busworld Europe… Enfin à Bruxelles !

L’annonce du déménagement de Seafood vers Barcelone est à peine digérée, que Brussels Expo peut enfin accueillir le prestigieux salon Busworld Europe qui débute ce vendredi. Une consolation pour Brussels Expo et le secteur Horeca car, tout comme Seafood, Busworld est le plus grand salon au monde pour son secteur, accueillant des visiteurs de 118 pays différents.

Un peu d’histoire

Jusque 1970, les autocars et autobus étaient intégrés dans le salon du véhicule utilitaire de Bruxelles, salon également bisannuel. Les autocars et autobus étaient éparpillés dans les différents halls, entre camions, camionettes et (semi-) remorques.

Les autocaristes belges souhaitaient néanmoins séparer les cars et bus des autres véhicules utilitaires dans un nouveau salon qui leur serait spécifiquement dédié. Lorsque des membres de la section de Flandre Occidentale de la FBAA (Fédération Belge des exploitants d’Autocar et Autobus) ont concrètement mis le projet sur la table, les organisateurs du salon du véhicule utilitaire non seulement n’y ont pas cru, mais en plus étaient convaincus que ce projet était voué à l’échec.

Sous l’impulsion du West Vlaming Luc Glorieux, le premier « Salon Car & Bus » (dénomination jusque fin des années ‘90) s’est tenu fin 1971 à Kortrijk Expo. Pour cette première édition, d’un seul jour, seule la moitié de la seule halle ne fût remplie. Mais le public était au rendez-vous, de sorte que pour 1973, deux journées furent prévues, avec la seule halle entièrement remplie cette fois.

Mais trois jours avant l’ouverture, le gouvernement imposait le premier dimanche sans voiture, un désastre. Mais il en faut plus que cela pour faire abandonner un West Flandrien et lors de l’édition 1975, la 2e halle fraîchement inaugurée affiche également complet.

L’édition 1983 est la première où la demande est telle, qu’il faut rajouter une tente. En 1993, les 17.821 visiteurs sont issus de pas moins de 71 pays différents. Il est déjà clair que l’idée n’était donc pas si mauvaise que certains prétendaient !

Fin des années ’90, le salon change de nom pour devenir Busworld. En 2001, c’est la première édition ailleurs qu’à Kortrijk Expo : Busworld Asia ouvre ses portes à Shanghai. Plus tard suivront des éditions en Inde, Turquie, Afrique, Amérique du Sud. Le concept a également connu le succès à l’étranger.

De Courtrai vers Bruxelles

Les éditions précédentes étaient caractérisées par des extensions sous formes de tentes, érigées sur les parkings.

Ce qui nécessitait des parkings provisoires plus éloignés, qui étaient reliés au site principal par des navettes. Pas très écologique pour un salon qui se voulait promouvoir un mode de transport collectif et donc écologique. De plus, les listes d’attentes pour les exposants devenaient chaque année de plus en plus grandes.

L’impossibilité d’étendre le salon encore plus à Kortrijk Expo, ainsi que la capacité hôtelière limitée de la région, ont donc finalement eu raison des dernières hésitations de l’équipe d’organisation.

La 25e édition du ‘Salon Car & Bus’ se tient donc à Brussels Expo. Nul doute que cette nouvelle formule permettra une nouvelle fois de battre des records !

Des chiffres

Le déménagement vers Brussels Expo a permis de faire passer la surface d’exposition de 40.000 à 58.000m². Malgré cette augmentation de quasi 50%, l’édition affiche complet.

Ce ne sont pas moins de 75 constructeurs/carrossiers et 430 équipementiers qui exposeront leurs produits! 310 véhicules seront exposés dans 8 des 12 halles d’exposition, et encore 42 autres seront disponibles à l’extérieur pour des démonstrations et/ou essais.

La dynamique équipe de Busworld espère franchir le cap des 38.000 visiteurs. En 2017, un peu plus de 37.000 visiteurs issus de 118 pays ont visité Busworld Europe.

David Ullens

https://www.busworldeurope.org/

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY