Budget vacances : Des jeunes plus économes que leurs parents

Travelex fête ses 40 ans, l’occasion pour ce spécialiste du change de dresser un historique sur l’évolution des vacances depuis deux millénaires mais aussi de mener une étude comparative sur l’évolution des habitudes de consommation des vacances des jeunes de 18-24 ans entre 1976, date à laquelle a été fondée la société et 2016.

En 2016, les 18-24 ans plus économes ?

Le budget vacances des 18-24 ans stagne depuis 40 ans. Il y consacraient 12% de leurs revenus annuels en 76 contre 15% aujourd’hui. Si ce budget demeure relativement similaire, l’étude révèle qu’ils sont en réalité de plus en nombreux à vouloir faire des économies !

En 1976, les jeunes adultes étaient 58% à dépenser moins de 1000€, soit environ 6.500 francs, un budget conséquent à une époque où le SMIC avoisinait 1400 francs par mois (220€). Quarante ans plus tard, ils sont plus de 70% à y consacrer cette même somme, une preuve que les jeunes sont plus soucieux de leurs économies ?

Pas sûr pour tous ! L’étude nuance ces propos et démontre que si la majorité des jeunes adultes sont plus économes, il existe aujourd’hui une plus forte disparité dans les dépenses consacrées aux vacances. La preuve : en 2016, 6% des 18-24 ans dépensent plus de 50% de leurs revenus annuels dans leurs vacances alors qu’aucun n’y consacrait une telle part il y a 40 ans.

Pour 2016, des jeunes plus indépendants lorsqu’il s’agit de partir en vacances !

Les vacances ont toujours rimé avec loisirs et de plus en plus depuis ces quarante dernières années. C’est un des principaux postes de dépenses pour 71% des jeunes français en 2016, contre 61% en 1976. Parmi les loisirs, les activités sportives ont la côte, puisqu’elles représentent un poste de dépense principal pour 30% des Français contre 23% en 1976.

Autre tendance dans les dépenses de vacances chez nos jeunes : l’hébergement. Celui-ci n’était un poste de dépense principal que pour 49% d’entre eux en 1976 contre 54% aujourd’hui. Cela s’explique par le fait que les jeunes sont plus indépendants et partent de moins en moins en famille. Ils étaient 21% à partir avec leurs parents en 1976 contre seulement 15% en 2016.

Diviser pour mieux profiter ? C’est en tout cas la tendance observée chez les 18-24 ans lorsqu’il s’agit de répartir ses vacances durant l’année. D’après l’étude, seuls 46% des jeunes français prennent une grande coupure durant l’été alors qu’ils étaient 73% en 1976. Tendance pouvant s’expliquer par la réduction du temps de travail (RTT) instaurée en 2000. L’étude révèle d’ailleurs que 27% des jeunes préfèrent prendre plusieurs longs week-ends durant l’année contre seulement 9% en 2016.

Deux chiffres finalement dérisoires lorsque l’on apprend sur le site dédié à l’Histoire des vacances de Travelex que les riches Romains partaient en vacances pour des durées de 2 ans ! Découvrez d’autres anecdotes sur l’histoire de l’évolution des vacances sur :

https://www.travelex.fr/travelex-hub/inspirations/histoire-des-vacances

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY