BTExpo / VTLF, même combat ?

Chez Pagtour, chacun a le droit d’exprimer son opinion, nous nous voulons une tribune ouverte à tous. Après quelques bons articles sur VTLF et l’importance d’une culture du virtuel de plus en plus présente dans le monde, notre chroniqueuse Nanesse y est allée hier d’un billet d’humeur, vilipendant le virtuel en général en ce qu’il rompt cette longue tradition de la relation humaine dans les métiers du tourisme.

BTExpo va maintenant s’ouvrir, ces 7 et 8 Décembre, et devra faire la preuve que le face à face a toujours bien sa place. Ce n’est pas gagné. Cela ne peut marcher que si vous, agents de voyages, vous déplacez pour quelques heures. VTLF n’a pas fait autre chose : vous deviez aussi vous y rendre, de façon virtuelle, sans vous déplacer, et donc en économisant pas mal de frais. L’avez-vous fait ?

Les initiateurs de VTLF l’ont répété depuis le début : leur salon n’est pas en compétition avec BTExpo ou avec d’autres, il est à côté, en complémentarité. Il y a en tout cas une différence majeure sur laquelle nous n’avons pas à nous prononcer : BTExpo reste un salon professionnel, VTLF s’est largement ouvert au grand public.

Un salon, c’est comme pour une émission de variétés : c’est le plateau qui compte !

L’autre différence, celle que soulignait Nanesse, c’est le manque de contact humain, l’impossibilité d’aller boire un verre au bar avec amis et confrères ou consœurs. C’est bien pour cette raison que les deux salons ne sont pas vraiment comparables : ils ont chacun leurs spécificités, leurs avantages et inconvénients, et espérons-le leur public cible, dans l’ancienne et la nouvelle génération.

Le job d’un organisateur de salon, c’est de faire en sorte que le plateau soit bien garni. Il faut que les gros T-O y viennent ; que les T-O de niche soient présents. Il faut les transporteurs, les assureurs, les O.T., les DMC, les chaînes hôtelières… C’est comme pour une émission de variétés : c’est le plateau qui compte ! Ceci dit, un beau plateau n’est en aucun cas une garantie de réussite : la suite, c’est le visiteur qui la fait ! Et l’organisateur n’a en cette matière aucun pouvoir, il n’a que des espoirs.

Bravo donc à VTLF pour sa première édition, et bon succès à BTExpo, à condition que vous y soyez !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY