BSCA : une piste allongée à 3.200 mètres

Cela fait plus de dix ans que l’on en parle sans jamais concrétiser !

Le chantier est enfin lancé ! © Baltha

Cette fois, le chantier est bel et bien lancé par l’association des entreprises Wanty-TRBA et, si tout se déroule comme prévu, Charleroi Airport, le second aéroport du pays , sera doté, en juin 2021, d’une piste allongé à 3.200 m.

Un investissement, avec quelques indispensables chantiers complémentaires , de l’ordre de 35 M€ assuré par la Sowaer, société publique propriétaire des installations aéroportuaires de la Région Wallonne mises à la disposition des sociétés de gestion, moyennant redevance, comme Charleroi Airport.

© Baltha

Notons au passage que depuis 2015, l’aéroport carolo paye déjà à la Sowaer, suite à une imposition de l’Europe, une redevance qui intègre l’allongement de la piste à 3.200 mètres !

Plus vite plus haut

Les avantages de cet allongement sont stratégiques pour le développement à terme de l’infrastructure aéroportuaire carolo.

Outre le fait que Charleroi Airport pourra accueillir des appareils à beaucoup plus large rayon d’action, l’allongement de piste, vu que les avions seront plus vite plus haut, réduira les nuisances sonores pour les riverains.

Le ministre Jean-Luc Crucq , en charge des aéroports wallons, paye de sa personne ! © Baltha

Techniquement, ce gigantesque chantier, qui se déroulera avec le maintien de toutes les capacités opérationnelles de l’aéroport, exigera le déblaiement de plus de 330.000 m3 de déblais, la pose de 45.000 tonnes de revêtement hydrocarboné ou encore la mise en place de 176 km de câble pour le balisage du nouveau segment de piste !

A noter aussi que d’ici la fin de l’année, un investissement de 11 M€ débutera pour la construction, face au hall d’entrée, d’un nouveau bâtiment de sécurité décidé par la Région Wallonne suite aux attentats terroristes de 2015.

Avec ce double investissement, essentiel pour l’aéroport carolo, ce dernier se met dans les meilleures conditions possibles pour accueillir, d’ici 2026, plus de 10 millions de passagers (8 millions à fin 2018) avec aussi à la clé la consolidation sur le site de quelque 1.500 emplois.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY