BSCA : l’allongement de la piste reporté de plusieurs mois !

© Baltha

Jusqu’à présent, il était courant d’écrire que Charleroi Airport disposerait, d’ici le printemps 2021, d’une piste allongée à 3.200 mètres. Il faut aujourd’hui (déjà) déchanter !

En effet voici peu, les administrateurs du 2ème aéroport du pays ont été avertis que le délais de mise à disposition annoncé ne serait pas respecté. Lors d’un récent déplacement sur le site, un reporter de PagTour a d’ailleurs pu se rendre compte, de visu, d’une certaine torpeur sur ce vaste chantier de 35,7 M€ confié à l‘association momentanée Wanty/TRBA.

Nous pouvons aujourd’hui étayer le dossier et préciser les causes de ces retards annoncés.

© Baltha

Estimations erronées

Il faut d’abord noter que ce chantier d’allongement de piste se fait au droit d’une ancienne… décharge !

Selon les premières estimations, les volumes préalables de terre à assainir, pour en faire ensuite des remblais, étaient de 60.000 m3. Suite à des sondages complémentaires, ce volume à traiter est passé à quelque ….130.000 m3. Soit plus du double !

Un tel volume, non prévu au départ, a obligé de revoir l’implantation des engins et des surfaces pour le traitement de ces énormes masses de terre, dont des opérations lourdes de nivellement complémentaire.

Ces dispositions techniques exigeront une révision à la hausse du coût de ce chantier  – les calculs sont en cours – mais aussi une révision du timing.

Avions tardifs

Ce gigantesque chantier se déroule en grande partie la nuit, moment où l’aéroport carolo est fermé. Or, il apparaît qu’en moyenne 3 à 4 avions « basés » (qui passent la nuit à l’aéroport) se posent quotidiennement à Gosselies après les heures de fermeture.

© Baltha

Ces retards ne sont pas sans conséquence sur le chantier puisque plusieurs phases de travaux ont, de ce fait, déjà été reportées. C’est un second élément qui fait que la piste allongée ne sera pas livrée par la Sowaer (Région Wallonne) à Charleroi Airport au printemps 2021.

Une très mauvaise nouvelle pour les gros porteurs d’Air Belgium qui attendent avec l’impatience que l’on devine une piste allongée à 3.200 mètres pour doper leurs opérations au départ des bords de Sambre.

© Baltha
Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY