Bruxelles et son Marché de Noël… Pas si mal que ça!

Bien sûr il y a ce nom : Plaisirs d’hiver, qui ne passe pas chez 99% des gens. Et ce n’est pas l’argument des autorités bruxelloise prétendant faire allusion à divers plaisirs qui nous fera changer d’avis. Ceci dit, l’article d’Étienne De Nil nous a semblé un peu dur envers « sa » ville, et c’est un Liégeois qui vous le dit.

Le point positif : Bruxelles a été nominée parmi les 10 meilleurs Marchés de Noël d’Europe ! On dit bien : Marché de Noël, ici, et pas un quelconque produit d’amusement hybride. Cela n’a l’air de rien, mais on entendait parler au moins autant de personnes dans des langues étrangères qu’en français ou en flamand. Espagnol, portugais, et langues slaves dominaient.

C’est vrai aussi que depuis la Madeleine jusqu’au Quai aux Briques en passant par la Grand-Place et la Bourse, c’est un grand marché, il y a de quoi faire, de quoi voir, de quoi manger. Les chocolatiers et biscuitiers de la rue au Beurre étaient bien ouverts ce dimanche, et ils étaient bondés.

Ajoutons-y les marchands de hot-dogs, de caricoles, de marrons chauds, d’huîtres, et le stand de Madame Boudin : voilà pour les produits de chez nous. Le reste est plus exotique : un immense étal venu d’Asie du Sud-Est, mais avec des prix belges.

Donc, en gros, nous avons trouvé ce marché plutôt attrayant.

Ce qui l’est moins, ce sont les alentours. La ville reste un énorme chantier. La Petite Rue des Bouchers est ouverte et en travaux, de même que la plus grande partie des boulevards du Centre.

Le trou béant laissé par la démolition du Parking 58 n’est pas du plus bel effet. Mais il faut se dire que tout ceci est un mal nécessaire pour améliorer les choses. C’est juste le temps qu’il faut pour mettre tout ça en œuvre qui paraît terriblement long, et désastreux pour l’image de la ville.

Et puis il y a le problème de la mobilité. Si les Bruxellois peuvent facilement emprunter les transports en commun, c’est bien plus difficile pour les provinciaux. Une capitale se doit d’accueillir nos seulement ses propres résidents mais les habitants de tout le pays, et ne doit surtout pas les dégoûter d’y venir par une politique de parkings à rendre fou.

Étienne l’a bien dit : les « illuminations » de l’église Ste-Catherine sont indignes, à pleurer de banalité. Celles de l’Hôtel de Ville sont déjà beaucoup plus belles, et nous avons remarqué aussi un réel effort d’illuminations sur plusieurs bâtiments et avenues de la ville ; la Bourse, par exemple, était bien jolie.

Au final, en considérant la foule énorme qui se pressait sur tout le parcours, on peut dire que ce Marché de Noël est un succès ; mais c’est vrai qu’il manque un peu de la bonhomie que l’on trouve à Liège, par exemple, ou de la convivialité de Louvain-la-Neuve. Mais pour ce dernier, la taille n’est vraiment pas comparable.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY