Bruxelles : 40 ans sous les échafaudages

On avait espéré que cette façade fût dégagée de son coffrage métallique d’ici à la fin de l’année 2023, 140 ans après son inauguration : il va falloir attendre un peu… L’objectif est à présent février 2024. Mais on n’est pas à quelques mois : après tout, il n’y a jamais que quarante ans que ces échafaudages sont là !

En attendant, un million et demi d’euros ont été dégagés pour procéder au renforcement de ces échafaudages. Une fois cette étude réalisée, il faudra encore rédiger le cahier des charges, désigner l’entrepreneur et obtenir le permis de construire. Ce n’est que dans cette deuxième phase qu’on pourra remplacer plus de 2.000 m² de châssis, sur un total de 4.600.

Une monstrueuse pièce montée

On ne peut pas dire que le monde entier nous envie cette monstrueuse pièce montée, sommet de l’architecture éclectique du 19e siècle. Le style est d’inspiration classique, et même basé sur le nombre d’or, mais avec des emprunts à l’architecture assyro-babylonienne et égyptienne.

Commencé en 1860 sur les plans de l’architecte Joseph Poelart, il fut inauguré le 15 octobre 1883. Mesurant 150 m sur 160,  il couvre une superficie de 26000 m² et fut longtemps considéré comme le plus grand bâtiment d’Europe, plus encore que le Vatican à Rome. Sa construction a nécessité la démolition du quartier populaire des Marolles, où est née l’expression bruxelloise « schieven architek »…

La place qui lui sert de gigantesque parvis, a été baptisée du nom de Poelart en hommage à l’architecte du Palais de Justice, est la plus vaste place de Bruxelles. De là, on embrasse un panorama complet de la capitale de l’Europe, dominée, écrasée même, par le Palais de Justice situé à 93 mètres d’altitude. Un ascenseur urbain permet de relier rapidement la ville haute à la ville basse.

Il en faudra cependant plus pour que ce temple de Themis devienne une attraction touristique…

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY