Brussels Airport : un aéroport qui mérite plus de respect

Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport, et son équipe, doivent se battre sur tous les fronts et, hélas, le support des autorités reste maigre ou pour mieux le qualifier « trop lent ». Devant les critiques, il est important de rappeler ce qui a déjà été fait !

En 2018, Brussels Airport décroche le certificat international d’aéroport neutre en CO². Ce qui signifie qu’il s’engage à réduire en permanence ses émissions de CO², pour atteindre moins 40% d’ici 2030.

La nouvelle zone « kiss and ride » est une réussite. Un vrai modèle d’efficacité pour l’usager respectueux des règles et des autres. L’aéroport est devenu un véritable lieu de convivialité, et pour les vacanciers et pour les hommes d’affaires. Les restaurants se sont différenciés, les zones de shopping également.

L’animation, surtout se renouvelle, et suit de près l’actualité. Que ce soit le Tour de France (photo ci-contre) ou les Musées d’Art, vous retrouverez le long de votre promenade vers votre « gate » des stands avec écrans et/ ou décors qui stimulent le voyageur à faire des « selfies» …et lui rappeler par la suite où il se trouvait au moment de la photo.

Les expositions des nouveaux modèles de voitures sont un autre exemple de marketing efficace. Ceux-ci sont remplacés régulièrement. Les procédures de sécurité sont, elles aussi, respectueuses et conformes aux normes internationales.

Les communications avec les riverains ne sont pas oubliées, car ceux-ci reçoivent régulièrement un magazine d’informations relatant les évolutions et les nouveautés de l’aéroport. Et les nuisances sonores, s’insurgeront les esprits négatifs ? Je suis un habitant de Wezembeek-Oppem, juste dans l’axe d’une piste, et je suis fier d’affirmer que la répartition des vols est parfaitement respectée.

Cet aspect des choses, d’ailleurs, n’empêche pas le prix de l’immobilier de s’envoler. Car vivre près d’un aéroport est également un confort pour les utilisateurs réguliers. Les plus grandes compagnies mondiales sont présentes, ce qui prouve l’intérêt stratégique.

Bref, cet aéroport mérite les Awards déjà obtenus. Alors que faire de plus pour cet aéroport de la capitale européenne ? Il reste le plus grand des challenges pour son CEO : l’amélioration de l’accessibilité en général. Et hélas, cela n’est pas du tout de son seul ressort.

Les trains, le métro, les bus, les routes, des autorités différentes, des politiques différentes, des budgets différents, une multitude d’interlocuteurs différents.

Brussels Airport mérite LE respect national et international.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Cher M De Nil

    Voici mes remarques concernant Brussels Airport. Et elles ne sont pas positives.

    _Succès de la zone kiss & ride: peut-être pour ceux qui n’ont pas connu la situation il y a 10 ans… Moi, je trouvais la situation bien plus efficace avant. Surtout quand il faut aller chercher un visiteur qui vient pour la 1e fois. Il suffisait de dire à son visiteur ‘vous sortez aux portes juste en face de la sortie, vous êtes au niveau des taxis, vous attendez juste au delà de la zone des taxis, lelong du couloir pour voitures et je vous prends là’.
    Maintenant, pour expliquer où doit se rendre votre visiteur, c’est pas simple. Mais je soupçonne que c’est fait exprès, ainsi on est obligé d’aller se garer dans un parking bien cher…
    L’ancienne zone dropp off, juste devant le terminal, était tellement facile…

    _Le parking autocars: depuis qu’il a été transformé en nouvelle zone kiss & ride, le parking pour les autocars a été encore recullé (alors qu’il y a 20 ans, il était juste à la porte de sortie…). Pour les groupes qui prennent le car, c’est une fameuse distance qu’il faut marcher. Et comme pas mal de gens qui prennent des cars sont des séniors, autant vous dire qu’ils n’apprécient pas.
    Surtout lorsqu’on sait qu’à côté du terminal des bus de ligne, il y a un grand emplacement pour les chauffeurs de bus de ligne qui sont en pause. Pourquoi ne pas permuter ces deux parkings? Mettre les bus de ligne en pause au parking le pluis loin, et mettre les cars sur ce parking qui est bien plus proche???

    _le prix du billet de train: pourquoi se supplémént ‘diabolo’ qui rend le train tellement cher ? Et quitte à le compter, pourquoi ne pas le réduire ?

    _ »l’amabilité » des gardes devant fouiller les bagages de cabine. Il vaut mieux ne pas oublier une bouteille d’eau ou un flacon de déo dans son sac… Cela m’est arrivé 2 fois, et 2 fois j’ai été considéré comme si j’étais un terroriste potentiel…

    _la stupide règle de ne pas pouvoir prendre de l’eau ou un stick de deo avec soi !!! Comment peut-on justifier qu’une bouteille d’eau ou un stick de déo sont des armes terroristes ? Certainement par temps très chaud en été, ce sont des choses qu’il est fort désagréable de ne pouvoir emporter avec soi.
    Si Brussels Airport voulait vraiment faire un beau coup de pub positif auprès de ses voyageurs: installez des fontaines d’eau du robinet pour qu’on puisse au moins remplir des bouteilles vide après le passage du contrôle des sacs! Et arrêtez d’interdire des sticks ou rolls de déo svp!

    Depuis plus d’un an, je n’ai plus voyagé en avion, et je ne compte plus le faire de si tôt. Et certainement pas par Brussels Airport.

LEAVE A REPLY