Brussels Airlines ne sera pas Sabena bis… selon Etienne Davignon

Le président du Conseil d’administration de Brussels Airlines ne semble pas très inquiet au sujet de l’avenir de la compagnie aérienne belge. C’est ce qui ressort de ses apparitions dans différents médias en Belgique. Il n’est pas certain que tout le monde soit aussi optimiste !

Etienne Davignon indique que Brussels Airlines n’est pas en danger

Il semble certain que l’emploi sera maintenu, voir même renforcé. Il aurait insister sur le fait que Brussels Airlines ne sera pas un Sabena bis. Il a raison sur ce point, il n’y aura pas de faillite dans la mesure où la Lufthansa est prête à acquérir les 55% qui lui manque pour acquérir la compagnie belge. Par contre, quand il affirme que la reprise de Brussels Airlines par la Lufthansa ne signifiera pas la fin pour la compagnie …il ne vise que le court-terme.

eurowings-e1463141115303-674x385Eurowings veut prendre une partie de la flotte de Brussels Airlines

Karl Ulrich Garnadt, administrateur à Lufthansa et responsable pour Eurowings a confirmé qu’une partie de la flotte de Brussels Airlines rejoindrait la low-cost allemande. Il est précisé que 38 appareils sur 49 conviendraient parfaitement au modèle d’Eurowings.

Une situation qui ne devrait pas trop bouger en 2017

Les allemands ne devrait pas trop faire de changements sur les programmes prévus en 2017. Par contre, il faut s’attendre à de gros changements en 2018.

Le comité d’entreprise de Brussels Airlines n’a pas d’information

Le dernier conseil d’entreprise de Brussels Airlines n’a pas permis aux syndicats d’en savoir davantage sur les intentions du groupe allemand. Les syndicats souhaitent la transparence car il y a tout de même de nombreuses incertitudes. Si aucune décision n’a été encore prise, selon Etienne Davignon, il est certain que Lufthansa veut avoir comme prévu 100 % de la compagnie belge.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse